.
.

Le triomphe de la vérité

.

Dépassement de frais de campagne électorale de la présidentielle 2016: Lionel Zinsou risque de lourdes sanctions


Vues : 0

Lionel Zinsou, candidat malheureux à la présidentielle 2016

Un an de prison avec sursis, une amende de 50 millions et une demande d’inéligibilité pour toutes les élections à venir. Telle est la quintessence de la sanction que le ministère public a requis, le vendredi 19 juillet dernier, contre le candidat des Forces Cauris pour un Bénin Emergent (Fcbe) à la présidentielle 2019, Lionel Zinsou. L’ancien Premier Ministre de Boni Yayi est poursuivi par la justice en dépassement de frais de campagne électorale et en usage de fausse attestation et certificat falsifié. En effet, Lionel Zinsou est accusé en raison de soucis présumés sur ses comptes de campagne pendant la présidentielle de 2016, lors de laquelle il était candidat de la mouvance présidentielle d’alors. Depuis l’ouverture de la procédure, l’accusé ne s’est jamais présenté. Sa défense est assurée par l’ancien Président de la Cour Constitutionnelle, Maître Robert Dossou. Celui-ci a d’abord formulé un recours en irrecevabilité devant la Cour Constitutionnelle qui l’a débouté à la veille de ce procès. Devant les juges, il a essayé de faire tomber une à une, les accusations portées à l’encontre de son client, et fait remarquer que la poursuite intervient deux ans après l’élection présidentielle. Secundo, il indique que c’est à la Chambre des comptes et non au parquet de Cotonou de constater le dépassement et de saisir le Procureur. « Ce procès a été monté de toutes pièces », a affirmé Me Robert Dossou. Quant au délit de faux et usage de faux, il fait savoir que le parquet n’a produit aucun document. « En droit il ne peut pas y avoir usage de faux sans la preuve scripturale qui a été soit contrefaite, soit falsifiée. Elle doit être produite », a martelé l’Avocat. Pour lui, condamner le candidat d’une coalition de trois partis politiques qui n’a pas géré lui-même les comptes de campagne et demander de le rendre inéligible cache bien quelque chose. « Ce procès a été monté de toutes pièces pour rendre Lionel Zinsou inéligible. Ça fait partie de l’ensemble de ce que nous constatons aujourd’hui en République du Bénin », insiste-t-il pour faire remarquer qu’il y a une injustice dans le traitement de ce dossier. Pour l’instant, tous les regards sont tournés vers le 2 août 2019 où le verdict sera rendu.

Laurent D. Kossouho

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page