.
.

Le triomphe de la vérité

.

Gaspard Adjamonssi, invité sur Café Médias Plus: « Nous avons gagné le pari du respect des délais fixés par le code électoral »


Reçu ce 14 juin 2019 au siège du premier press club du Bénin, Café Médias Plus pour le compte du numéro 237, le Président de la Commission électorale autonome de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (CEA-HAAC), Gaspard Adjamonssi a fait le bilan des préparatifs des élections à la HAAC, 6è mandature. << Désignation des représensants des médias pour la 6ieme mandature de la Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (HAAC): le point des préparatifs à 24h de l’opération de vote >>, est le thème qui a fait objet d’échanges au cours de cette émission. A le croire depuis le 29 mars qu’il a été installé, il s’est donné pour mission de respecter toutes les dispositions régissant l’organisation du scrutin. Ce qui a abouti à la tenue du vote ce samedi 15 juin. Aussi fait-il savoir que le report des élections était intervenue faute de mobilisation de fonds. De nombreuses démarches ont ont entreprises par la CEA-HAAC pour résoudre ce problème, a clarifié Gaspard Adjamonssi. Ce qui a, affirme-t-il, permis à la Commission de mobiliser 12 millions 750 mille au lieu de 33 millions. Les élections auront lieu demain 15 juin, a-t-il rassuré, ajoutant globalement 10486 personnes ont été inscrites sur la liste électorale avec en tête, le département du Littoral qui totalise plus de la moitié de cet effectif. Revenant sur les procurations qu’auraient donné certains électeurs contre des billets de banque et l’achat des cartes d’électeurs, le Président Gaspard Adjamonssi a indiqué que la question est bien préoccupante, mais la CEA-HAAC ne peut rien pour contrer cela. Par conséquent, il a invité les électeurs qui se donnent à ces pratiques à prendre conscience afin que tout se passe dans la transparence. Du côté de la CEA-HAAC, il rassure également que des dispositions nécessaires sont prises pour que les élections aient lieu dans la plus grande transparence possible. A cet effet, l’invité de Café Médias Plus a confié que la police républicaine est associée pour que les téléphones portables, les enregistreurs, les appareils photos et les armes blanches ne soient pas utilisés sur les lieux du vote. A l’endroit des électeurs du septentrion, il a souligné que des dispositions sécuritaires sont prises afin que les manifestations populaires actuellement en cours dans une partie de cette région n’empêchent pas la tenue du vote prévu pour démarrer demain 15 juin sur toute l’étendue du territoire national.

Laurent D. Kossouho (coll.)

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *