.
.

Le triomphe de la vérité

.

Coopération entre l’Union Européenne et le Bénin: « Il faut mettre l’accent sur le dialogue et avoir une vision plus stratégique », dixit Oliver Nette


Le chef de la délégation de l’UE, Oliver Nette, en plein développement

C’est à bâtons rompus que le Chef de la délégation de l’Union Européenne au Bénin, Oliver Nette, a échangé avec les hommes des médias, le vendredi 10 mai dernier dans « Café Médias Plus », sur l’avenir de la coopération entre l’Union Européenne et le Bénin. De grandes avancées sont annoncées avec l’adoption d’un plan stratégique bénéfique aux deux parties.

Vieilles des années 60, les relations de coopération entre l’Union Européenne et le Bénin ne souffrent d’aucune disparité. C’est l’assurance donnée par le Chef de la délégation de l’Union Européenne au Bénin, l’ambassadeur Oliver Nette, en s’appuyant sur la réussite de la coopération à travers les projets réalisés dans plusieurs domaines tels que : l’énergie, l’agriculture, la justice, la sécurité, la bonne gouvernance. Depuis la présentation de ses lettres de créances à ce jour, l’ambassadeur Oliver Nette a révélé un « très bon taux de décaissement » dans l’exécution des projets de développement au Bénin. « Beaucoup d’efforts ont été faits dans les domaines d’intervention de l’UE au Bénin, notamment dans le domaine énergétique où les fonds ont augmentés Il y a des appuis budgétaires qui se font dans le cadre des réformes du gouvernement. Nous apportons un soutien direct au secteur de l’énergie renouvelable et solaire. Il y a aussi de petits projets d’accompagnement précis avec un mécanisme budgétaire », a-t-il expliqué. D’autres appuis ont aussi été faits dans le domaine sécuritaire. « L’européen a un grand intérêt pour le volet sécurité afin que le Bénin reste stable », a-t-il ajouté. Mais, une autre stratégie sera exécutée en vue d’apporter de grands changements dans les liens de coopération entre l’UE et le Bénin. « Il faut être stratégique. Il faut voir les enjeux les plus importants de part et d’autres. On veut travailler ensemble. On ne veut pas avoir de résolutions à sens unique mais désormais mettre l’accent sur le dialogue, avec une vision beaucoup plus stratégique », a mentionné l’ambassadeur. A l’en croire, cette nouvelle stratégie de coopération avec le Bénin et les pays d’Afrique intervient à un moment où l’Europe est en pleine mutation. « Il faut changer pas pour le plaisir mais parce que l’Europe a beaucoup changé. La relation entre l’Europe et les pays africains est en train de changer et est tributaire de la relation entre Bénin et UE. Les relations sont encore dans les têtes marquées par le colonialisme. L’Europe n’a plus une politique de luxe. On va devoir réfléchir sur nos forces, nos intérêts et c’est là que l’Afrique doit aussi réfléchir », a révélé l’invité de l’émission « Café Médias Plus ».

« Ce qu’on fait avec le Bénin sur le plan sécuritaire est très positif »

Le volet sécurité, un des axes de coopération entre l’Union Européenne et le Bénin a aussi été abordé au cours de cet échange avec les journalistes, à travers l’enlèvement terroristes de deux touristes français dans le Parc Pendjari, le mercredi 1er mai dernier. Après avoir présenté ses vives et sincères condoléances à la famille du guide touristique béninois qui a laissé la vie dans cet enlèvement terroriste, l’Ambassadeur Oliver Nette a d’abord félicité l’implication des autorités béninoises dans la gestion de l’affaire. Pour lui, cet enlèvement terroriste n’affecte en rien le volet sécuritaire béninois qui est en plein essor. « La sécurité est devenue un talent important. Les autorités burkinabés ont affirmé la descente des groupes terroristes au Bénin, au Togo, et au Ghana. Nous pensons qu’il faut travailler sur le thème de la sécurité avec le Bénin. Il faut prévenir et nous montons un projet avec l’agence béninoise des espaces intégrés et d’autres acteurs du Burkina et du Bénin pour aider à mieux sécuriser les domaines frontaliers nord-Bénin. Ce qu’on fait avec le Bénin est très positif », a-t-il indiqué. Sur un autre volet, le chef de la délégation de l’UE s’est aussi prononcé sur les violences postélectorales. Si Oliver Nette a rassuré les journalistes de l’accompagnement de l’UE à préserver la paix au Bénin, il met toute fois l’accent sur la responsabilité de chaque acteur à atteindre cet objectif. Ce sont les béninois qui décident de leur pays, personne d’autres. Nous avons un dialogue continu avec le gouvernement dans plusieurs cas », a-t-il conclu.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *