.
.

Le triomphe de la vérité

.

Projet d’appui à l’enseignement secondaire au Bénin : « Aide et Action » et « Plan Bénin » pour la mobilisation sociale du Paesb


Les Ong « Aide et Action » et « Plan Bénin », spécialisées en éducation aux niveaux national et régional, ont été retenues pour la mise en œuvre du volet mobilisation sociale du Projet d’appui à l’enseignement secondaire au Bénin (Paesb). C’est l’une des décisions du Conseil des ministres de ce mercredi 27 février, et conformément aux dispositions de la convention de financement signée le 2 juillet 2015 entre l’Agence française de développement et la République du Bénin. Ces deux Ong sont chargées de la mise en œuvre du volet mobilisation sociale au profit de la communauté éducative dans la gestion des établissements publics de 4 départements. Leurs zones d’intervention sont : l’Atacora, la Donga, le Littoral et l’Atlantique.

Selon les termes du projet, les rôles de ces Ong consistera notamment en : l’information, la sensibilisation et la formation aux objectifs de l’intervention ; au suivi des travaux des écoles, en lien étroit avec les Comités de gestion des établissements (Coges) incluant les associations ou clubs d’élèves ;   la dynamisation et le renforcement des Coges sur la gestion participative au collège (élections démocratiques, mise en place/renouvellement des cadres de concertation et d’animation des élèves) et l’entretien ou la maintenance des infrastructures ; la sensibilisation des parents à la scolarisation de tous les enfants ; la mise en œuvre d’activités de lutte contre les violences, les discriminations basées sur le genre, et la création d’un environnement protecteur pour les enfants, particulièrement les filles et les minorités ethniques. Ce volet du Paesb  faut-il le rappeler, est un apport pour vaincre les pesanteurs sociales qui limitent la fréquentation dans l’enseignement secondaire. Ainsi, à travers la mission de ces Ong dans le projet, l’Etat mène une lutte multidimensionnelle pour l’accès et le maintien au secondaire. Une approche participative qui tient compte bien évidement de la sensibilisation de la base et des poches de résistance et surtout sa conduite par des Ong spécialisées.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *