.
.

Le triomphe de la vérité

.

Législatives 2019: Azannaï condamne la division de l’opposition


Candide Azannai, président de Restaurer l’Espoir

Le président du parti, Restaurer l’espoir, et ancien ministre de la défense nationale, Candide Azannaï, a dénoncé ce week-end, la division qui règne au sein des forces de l’opposition. 

Estimant que le virus qui tue l’opposition dans le cadre des prochaines législatives est l’égo des leaders ainsi que les logos des partis, Candide Azannaï a saisi l’occasion du congrès extraordinaire de mise en conformité du Parti communiste du Bénin (Pcb) à la nouvelle charte des partis politiques, pour dénoncer la division au sein de l’opposition. C’était ce samedi 09 février. Pour l’ancien ministre de la Défense nationale, qui a déjà fait le diagnostic, ce qui tue l’opposition au Bénin est non seulement l’égo des leaders, mais aussi et surtout les logos. Or la victoire est au bout de l’unité, prédit le président de Restaure l’Espoir qui est catégorique:“Si nous ne tuons pas nos égos et nos logos, nous ne gagnerons rien”. En effet, en bon stratège politique, Candide Azannaï a déjà diagnostiqué que “Le peuple veut sanctionner le régime”. Et pour que cela soit effectif, seule l’union de l’opposition consacrera sa victoire. En prédisant déjà qui arriverait à l’opposition en cas de mésentente, Candide Azannaï souligne auprès de ses partenaires politiques que  la seule issue pour les forces politiques de l’opposition de gagner les prochaines législatives, c’est l’unité:« Nous ne pouvons pas gagner en rangs dispersés », a insisté Candide Azannaï, ne cachant pas sa colère contre  les autres leaders de l’opposition qu’il accuse de mordre à l’hameçon qui leur est tendu par le régime actuel. Situant en effet les germes de la division dans les rangs de l’opposition, Candide Azannaï pense que c’est depuis que les Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) et l’Union sociale libérale(Usl) ont reçu leur récépissé provisoire, que le virus de la division a brisé l’élan d’unité qui prévalait au sein des forces opposées au gouvernement Talon. C’est ce germe de division qui explique son absence aux congrès de mise en conformité des Fcbe et de l’Usl, révèle Candide Azannaï qui persiste et signe  « Nous ne pouvons pas gagner en rangs dispersés ». En réitérant sa disponibilité à œuvrer de toutes ses forces aux côtés des autres forces politiques pour cette unité d’action de l’opposition, le président du parti Restaurer l’espoir annonce  “ Je suis prêt si vous êtes prêts”.

Gérard AGOGNON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *