.
.

Le triomphe de la vérité

.

Lutte contre la pollution à Cotonou: Le Procureur Metonou prend des mesures pour dissuader les indélicats


Vues : 1

Le Procureur Elom Mario Métonou et le Maire intérimaire de Cotonou, Isidore Gnonlonfoun

Le Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Première Classe de Cotonou, Elom Mario Metonou, a tenu le mercredi 23 Janvier 2019 à la mairie de Cotonou, une séance d’échanges avec les responsables de la mairie de Cotonou et les éléments de la police républicaine puis municipale, en vue de mettre sur pied des mesures adéquates à même de lutter efficacement contre toutes formes de pollution à Cotonou. 

Faire le point de la situation de la lutte engagée contre l’insalubrité dans la ville vitrine et déterminer ensuite les actions à venir. Tels sont les grands axes de cette séance qui a réuni le patron intérimaire de l’Hôtel de ville, Isidore Gnonlonfoun, les directeurs techniques, le directeur de la Police municipale, le Commissaire Central de la ville de Cotonou et le Commandant de la Brigade de protection du Littoral et de la lutte contre la pollution (Bplp). De l’état des lieux, il ressort que la répression engagée par le parquet de Cotonou sous la houlette du Procureur de la République, Elom Mario Métonou a porté ses fruits. Après les premières sanctions, la mairie a constaté une hausse notable au niveau des abonnements au service de pré-collectes et la disparition progressive des tas d’ordures au niveau des terre-pleins centraux. Mais, le procureur et le maire ont relevé que depuis quelques temps les actes d’incivisme ont repris de plus bel. Après une synthèse et une analyse approfondie de la situation, le procureur a ainsi donné des instructions fermes aux différents chefs d’unité ayant pris part à la séance. Il a été procédé, séance tenante, à la l’installation d’une brigade tripartite composée de la Police Républicaine, la Brigade de la protection du Littoral et la Police municipale. Cette nouvelle force aura pour mission de faire une veille permanente dans la ville, organiser des contrôles et procéder à l’interpellation de toute personne surprise en train de déverser des déchets ménagers sur les voies publiques et dans les caniveaux. A cet effet, un numéro whatsapp sera installé pour soutenir la dénonciation d’actes d’incivisme afin d’accompagner la police républicaine dans sa mission. Le maire intérimaire de Cotonou, Isidore Gnonlonfoun, a quant à lui, pris l’engagement de continuer la sensibilisation au niveau local, pour amener les populations à adopter les bons comportements. Au cours de cette même séance, les débats ont aussi tourné autour de la pollution sonore, au regard des nombreuses plaintes reçues en ce qui concerne les églises. A ce sujet, le Procureur estime qu’il faut « appliquer la loi et permettre aux populations de vivre en toute quiétude ». La lutte contre la pollution démarrée, il y a quelques mois à Cotonou, vient ainsi d’être corsée.

Rastel DAN

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page