.
.

Le triomphe de la vérité

.

Ceg1 Avrankou: Annulation du licenciement de 16 enseignants


Le calme est revenu au Ceg1 d’ Avrankou suite à l’intervention hier du Directeur départemental de l’enseignement secondaire technique et de la formation professionnelle (Ddestfp), Dr Bertin Dansou. En effet, il a été décidé après la rencontre entre le Directeur départemental et les honoraires de cet établissement d’enseignement général,  la levée des mesures de sanctions prises par le Directeur André Oussou à savoir la décharge de seize honoraires. Ainsi, les honoraires déchargés ont repris depuis hier les cours dans leur classe respective. Toutefois, le Directeur départemental leur a intimé l’ordre de déposer au Directeur du Ceg1 Avrankou un engagement de bonne conduite. De même, le paiement de leurs primes de décembre 2018 a démarré à la recette perception. Le receveur percepteur, quant à lui, a promis de faire accompagner les primes de Janvier 2019 des honoraires de celles de novembre 2018.

De quoi retournent les brouilles ?

Dans un communiqué du mercredi 16 Janvier 2019, le Directeur du Ceg1 d’Avrankou,  André M. Oussou a déchargé seize (16) de ses honoraires. De nos recoupements, il ressort que les honoraires de cet établissement du département de l’Ouémé n’ont pas perçu leurs primes de novembre et décembre 2018 pendant que leurs collègues d’autres établissements en ont eu. Ayant pris leur mal en patience jusqu’au lundi 14 Janvier dernier, ils ont décidé de se rendre à la recette perception d’Avrankou pour se renseigner sur la situation. Mais le récepteur percepteur leur a expliqué que seul leur Directeur pouvait s’enquérir de ces informations et faire les diligences appropriées. De retour au collège, toute tentative de rencontrer leur Directeur n’a pas abouti. Sous le coup de la colère, certains ont refusé d’aller faire les cours de sorte que les élèves sont abandonnés toute la journée du lundi et le mardi matin avant que le Directeur ne décide de les recevoir à 11h. A cette réunion, il a marqué sa désapprobation de l’abandon des cours par des honoraires. Pour lui, le mobile de ce débrayage ne serait pas que les primes impayées de novembre et décembre mais une « main invisible » serait derrière.

Nonobstant, cette réunion du mardi matin après laquelle les honoraires ont repris les cours, le Directeur du Ceg1 Avrankou a sorti contre toute attente un communiqué le mercredi matin où il a déchargé 16 honoraires à qui il est collé l’étiquette de « meneurs du mouvement ».

Mais depuis la descente hier du Ddestfp,  Dr Bertin Dansou au Ceg1 Avrankou, les honoraires ont repris les cours et toutes les sanctions sont levées.

Fidèle KENOU

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *