.
.

Le triomphe de la vérité

.

« Initiative Mercredi Scientifique » à l’Uac: Chercheurs et décideurs politiques analysent l’implication des sociologues dans le processus de développement


« La sociologie face au défi du développement au Bénin ». C’est sur ce thème qu’a porté le N°5 de l’« Initiative Mercredi Scientifique » (Ims). A l’occasion, une conférence publique a été animée par l’expert international des questions de développement et de prospective, le Professeur Titulaire de sociologie, Albert Tingbé Azalou. Elle a mobilisé les universitaires, des décideurs et des étudiants en formation et s’est déroulée ce mercredi 05 Décembre 2018 dans l’Amphithéâtre Jean Pliya à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac). Organisée par l’Ecole doctorale pluridisciplinaire : « Espace, culture et développement », avec la Société béninoise de sociologie et d’anthropologie (Sobesa), l’occasion a été pour le coordonnateur de l’activité, le Professeur Placide Clédjo, lors de la cérémonie d’ouverture, de partager avec l’assistance, le contexte d’organisation de ces conférences scientifiques. A l’en croire, l’initiative est née suite au constat sur la « séparation »créée entre les décideurs et la recherche à l’université, alors que les résultats de recherches sont bien orientées vers les décideurs. En sa qualité de Directeur adjoint de Ecole doctorale pluridisciplinaire: « Espace, Culture et Développement », il a relevé le volet « Développement » qui explique l’originalité de la rencontre et qui invite l’école dans les débats scientifiques sur l’essor de la Nation. « Nous travaillons beaucoup avec des résultats, mais les décideurs ne sont pas au constat de ces résultats » a-t-il déploré avant d’appeler les chercheurs à travailler à l’amplification des résultats de recherches. Pour le Professeur Placide Clédjo, c’est l’un des meilleurs moyens pour montrer aux décideurs que l’université a la capacité de faire développer ce pays par les résultats et expertises. Le besoin se faisant aussi sentir dans les rangs des universitaires, c’est le Chef du Département de Sociologie-Anthropologie,Dr Charles Babadjidé, qui a, au nom des sociologues et anthropologues de l’université, salué l’innovation de l’Ecole doctorale pluridisciplinaire, dans sa démarche scientifique à penser au développement en se rendant autrement utile. « Ce creuset manquait pour discuter des questions scientifiques et des celles de développement…C’est désormais la preuve que l’université n’est pas limitée aux discours….. » a-t-il précisé. A sa suite, le modérateur, Dr Roch Houngnihin, a procédé à une présentation sommaire du Communicateur, Professeur Albert Tingbé Azalou, Premier Professeur Titulaire en sociologie-Anthropologie au Bénin.

La sociologie, instrument de développement
En sa qualité de spécialiste en prospective au Bénin, et pendant plusieurs années coordonnateur de la formation doctorale sociologie-anthropologie à l’Uac, le Professeur Albert Tingbé Azalou s‘est basé sur le sens original de la sociologie liée aux défis de développement en cours pour apporter des approches de solutions aux attentes des participants et des décideurs. A cet effet, il a porté sa communication, entre autres, sur des questionnements qui se résument essentiellement à : l’histoire de la sociologie, le devenir du sociologue, la mission première d’un sociologue, les domaines de prédilections du sociologue, les qualités requises pour y arriver, les débouchés possibles pour un sociologue, des outils dont il a besoin pour atteindre ses objectifs, les plus grandes réalisations des sociologues au Bénin et les principales limites du métier de sociologue dans le contexte béninois. Des questionnements que le conférencier a regroupés en trois articulations pour des approches de solutions au sujet du débat. Il s’agit : de la sociologie et ses déclinaisons développementistes, ensuite les défis du développement au Bénin, et enfin, la contribution de la sociologie te des sociologues à la résolution des problèmes du développement. En prenant donc appui sur les aspects théoriques, il a apporté de façon pratique et très scientifique la lumière sur des faits qui imposent et justifient la nécessité de faire appel aux sociologues dans les prises de certaines décisions politiques, sociales, éducatives, économiques, environnementales….Un débat a permis aux participants de poser leurs inquiétudes auxquelles, l’expert a pu répondre. Par ailleurs, le coordonnateur de l’activité, le Professeur Placide Clédjo a annoncé que le 6ème numéro est projeté au 30 Janvier 2019. Il sera animé par le Recteur honoraire, Professeur Brice Sinsin et portera sur la carrière d’un enseignant de début à la retraite, pour impacter le développement de sa nation.

Emmanuel GBETO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
1Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *