.
.

Le triomphe de la vérité

.

Absence du Bénin au dernier championnat du monde: La Fédération béninoise de pétanque accuse le comité d’organisation


Le présidium lors de la conférence de presse

La fédération béninoise de pétanque ne veut pas endosser de responsabilité dans la situation qui a conduit à l’absence des Ecureuils boulistes aux 48es championnats du monde de la discipline qui se sont déroulés aux pays Desbiens (Canada), du 13 au 16 septembre 2018. Elle ne veut non pas qu’un membre de la partie béninoise soit porté responsable. C’est ce qu’ils ont fait savoir, le mardi 25 septembre 2018, lors de la conférence de presse qu’ils ont tenu pour éclairer l’opinion sur les causes qui ont conduit à la non-participation de l’équipe béninoise. Et selon les explications de Garba Yaya, vice-président de la fédération, la partie béninoise a fait tout ce qu’il fallait pour faire le voyage et aller défendre sa place de vice-champion du monde. «Mais hélas! Nous n’avons pas eu le visa», s’est-il désolé pointant un doigt accusateur sur les organisateurs. «Il est extrêmement important d’avouer à la face du monde que l’organisation du championnat du monde a été confiée à un promoteur et non au Pays Canada. Ce dernier n’a pas été à la hauteur pour garantir les formalités diplomatiques  à tous les pays participants», a déclaré le vice-président, balayant donc du revêt de la main, les propos du président de la confédération africaine des sports boules, le Béninois Ibrahima Idrissou qui les incrimine de ne s’être pas rapprochés de lui pour avoir satisfaction.

“Le Fbp est prêt à déposer le tablier”

«Nous sommes au regret de contredire les allégations du président de la Casb, selon lesquelles le Bénin notre Pays n’a pas cru devoir recourir à son  intervention  pour l’obtention de visas. Son autorité devrait s’autosaisir de la situation qui concerne principalement les nations d’Afrique pour juguler la crise », a informé Garba Yaya qui s’est interrogé sur ce qui s’est passé pour que 4 autres pays africains des 10 qualifiés n’aient pas pu prendre part aussi aux championnats. «Le président de la Casb crée et entretient des discordes inutiles sur fond d’accusation mensongère de nature à discréditer l’institution  locale dont nous sommes les répondants», a-t-il ajouté avant de lancer «le bureau exécutif de la Fbp est prêt à déposer le tablier si sa responsabilité est engagée dans cette mésaventure».  Pour exposer les faits, Garba Yaya était accompagné du Secrétaire général, du trésorier général et du directeur technique qui ont tous soutenu que le problème n’est lié ni au manque de confiance des boulistes béninois, ni au manque de moyens tant financiers que matériels.  «Puisque le ministre des sports et le gouvernement ont joué leur partition», a souligné le trésorier général, Richard Allossohoun. Les conférenciers ont aussi rassuré de leur disponibilité à continuer les préparatifs du master 1000 dont l’organisation est confiée au pays.

Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page