.
.

Le triomphe de la vérité

.

Ecole africaine des danses  cérémonielles et royales: Roberto Ewassadja décroche l’appui  du Centre culturel chinois


Roberto Ewassadja et le Directeur du Centre culturel chinois, Jun Wei

Après le séminaire des enseignants artistiques de l’Afrique francophone tenu en Chine et qui a connu la participation de 10 pays, l’heure est au bilan. A cet effet, le directeur de l’Ecole africaine des danses cérémonielles et royales (EADCR), Roberto Ewassadja et son conseiller technique, Gérard Agognon ont été reçus en audience par le directeur du Centre culturel chinois, Jun Wei, le jeudi 30 août.Cette audience fait suite à celle tenue avec le 3è secrétaire du CESC et représentant de l’ambassade de Chine au Bénin le 21 août dernier.

Rendre compte  du séminaire des enseignants artistiques de l’Afrique francophone en Chine et de la séance de travail avec Ran Qi Ming ;présenter le projet des unités focales sino-béninoises dans les collèges participant au projet « Mon hymne national dans ma langue », pour la mise en valeur des acquis du séminaire par l’apprentissage des mots usuels de la langue chinoise et discuter d’autres sujets. Ce sont les points autour desquels l’audience s’est déroulée.Dans un premier temps, il a été fait compte rendu du séminaire des enseignants artistiques de l’Afrique francophone en Chine. Ce point a été fait par le directeur de l’EADCR qui, par la suite, a fait une présentation du projet des unités focales sino-béninoises dans les collèges participant au projet «mon hymne national dans ma langue », pour la mise en valeur des acquis du séminaire par l’apprentissage des mots usuels de la langue chinoise. Ces présentations ont été renchéries par Gérard Agognon qui a montré le bien-fondé de cette rencontreau directeur Wei qui a souligné qu’il a apprécié la communication faite par la délégation sur les activités de la Chine et de son ambassade.Ce qui l’a amené à soutenir le projet au nom du Centre culturel Chinois. Ainsi, pour l’exécution du projet «Mon hymne national dans ma langue », l’école peut compter sur l’appui du Centre culturel chinois et l’ambassade. Le directeur du Centre a fait d’autres promesses, notamment sur la collaboration du centre avec l’école.

Vivendus HOUADA (Stag)

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *