.
.

Le triomphe de la vérité

.

33,43% de réussite au Bac 2018: Le ministre Mahougnon Kakpo s’indigne


Le ministre Kakpo Mahougnon entouré du ministre Odile Attanasso et du Dob Alphonse da Silva, vendredi dernier, au siège de l’office du Bac , lors de la proclamation des grandes tendances

Les résultats provisoires du Baccalauréat 2018 sont connus depuis la fin de la semaine écoulée. Au total, 33,43% de candidats, contre 41% en 2017, ont été déclarés admissibles par le Directeur de l’office du baccalauréat (Dob), Alphonse da Silva. C’était dans la soirée du vendredi dernier, au siège de l’institution, en présence de deux ministres, à savoir celui de l’enseignement secondaire, Kakpo Mahougnon et de l’enseignement supérieur, Odile Attanasso. Le département de l’Atlantique vient en tête avec 39, 54% ; la Donga occupe le dernier rang avec 21, 38%. Le Littoral où se concentre le plus grand nombre de collèges publics et privés aussi n’a pas démérité avec 45, 73%.
« Malgré les soubresauts de l’année académique, les candidats ont pu tenir leur épingle du jeu » a affirmé le Dob Alphonse da Silva. Pour lui, ce fut une année académique perturbée mais rehaussée par les uns et les autres pour ne pas sacrifier la jeunesse. Si, pour sa part, le ministre de l’enseignement secondaire, Kakpo Mahougnon dit avoir un sentiment de satisfaction pour avoir conduit tous les examens de cette année à destination, il affirme être insatisfait par rapport à la qualité des résultats. « Nous avons une tendance baissière par rapport aux résultats de l’année 2018, qu’il s’agisse du Bac, du Bepc et du Cep » a-t-il regretté. « Nous devons nous poser beaucoup de questions sur notre système éducatif. De profondes réformes sont en cours actuellement pour le relever pour le bonheur de l’économie nationale » a-t-il rassuré. La ministre de l’enseignement supérieur Odile Attanasso, a exprimé quant à elle, un sentiment de soulagement par rapports aux résultats et a remercié tous les acteurs de la chaîne : correcteurs, enseignants, syndicats, etc. La qualité du déroulement du Bac 2018 ne la laisse pas non plus indifférente. « Notre Bac continue de garder son label dans la sous-région » s’est-elle réjouie. Elle a aussi félicité tous les candidats déclarés admissibles en les exhortant à se porter vers des filières de métier pour la suite de leurs études. Les 37, 1% de taux de réussite enregistrés au niveau des candidatures féminines dépassant la moyenne nationale, est l’autre exploit qu’elle a également salué.

Christian TCHANOU

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *