.
.

Le triomphe de la vérité

.

Entretien avec Abraham Amoussou, capitaine de l’équipe nationale de Roller de course: «Nous manquons de moyens pour la compétition d’Egypte »


L’équipe nationale de Roller de Course du Bénin va mettre son titre en jeu aux prochains championnats d’Afrique qui auront lieu en Egypte, en septembre prochain. A pratiquement un mois de la compétition, elle éprouve des difficultés à s’offrir de bonnes conditions de préparation. C’est ce qu’a révélé  le capitaine Abraham Amoussou qui supplie toutes les bonnes volontés à leur venir en aide pour aller défendre leur titre.  

L’Evénement Précis: Vous préparez actuellement  les championnats d’Afrique en Roller de course. Où et quand auront-ils lieu?

Abraham Amoussou: Ces championnats d’Afrique se tiendront en Égypte du 3 au 9 septembre 2018. On est pratiquement à un mois du démarrage.

Quel point faites-vous de votre préparation ?

Nous avons commencé les préparations depuis  un bout de temps. Mais il y a 3 semaines que nous sommes rentrés en plein dans la dernière ligne droite. Le constat général, c’est qu’on n’a pas assez de moyens. Mais, vu l’objectif que nous nous sommes fixé, c’est-à-dire, conserver notre titre de champion d’Afrique cette année, nous essayons tant bien que mal de maintenir le cap, malgré les difficultés et de nous entraîner. Aux derniers championnats qui ont eu lieu au Togo, nous avons eu 26 médailles dont 16 en Or, 4 en Argent et 5 en Bronze. Donc, nous voulons aller défendre notre titre.

Est-ce que quand vous analysez l’évolution de votre préparation, vous vous sentez prêts  pour réaliser votre vœu,  à savoir conserver votre titre ?

A notre niveau, la volonté y est. On est déterminé. Mais en sport, surtout le sport de haut niveau, on ne fait pas de l’à peu près. On ne triche pas. Le roller est un sport de haut niveau avec lequel chaque pays compte désormais. Vu notre résultat, les athlètes des autres pays enchainent les séances d’entraînement afin d’élever leur niveau. C’est pour vous dire que leurs autorités ont mis les moyens à leur disposition pour qu’ils s’offrent les bonnes conditions de travail. Ce que nous autres, n’avons pas ici. Nous avons certes le talent, la détermination et la volonté. Mais cela ne suffit pas. Le roller est une discipline sportive qui demande beaucoup de moyens. Nos pneus s’usent. Et il nous faut les changer. Sachant qu’il faut débourser près de 120000fcfa par jeu  de roues pour en avoir de bonne qualité, on fait avec ce nous avons. Et cela agit sur notre préparation. L’autre chose, c’est qu’il y a les compléments alimentaires et les vitamines qu’un athlète doit prendre pour garder sa forme. Il lui faut aussi un médecin, un kinésithérapeute pour le suivre. Jusqu’à présent, nous n’avons pas ces choses. Or nous avons des « bobos » qu’il faut qu’on soigne convenablement pour avoir la forme qu’il faut le jour j. Quand on s’est renseigné un peu, il nous a été révélé qu’il n’y a pas suffisamment de moyens pour gérer tout cela. Au niveau des sorties, qu’on fait pour aller s’entrainer pour le marathon, c’est toujours difficile. Puisque c’est avec nos propres sous, nos moyens de déplacement (motos) qu’on utilise pour aller sur les lieux d’entraînement qui sont bien loin. Franchement, c’est difficile. C’est vrai que la fédération fait déjà le minimum. Mais c’est insuffisant.

Avez-vous un appel au vu  de tout ce que vous relatez ?

Je demande  qu’on nous aide à bien nous préparer pour ces championnats d’Afrique. Nous voulons que les gens démontrent leur amour pour la patrie. Puisque c’est par cet amour nous nous sommes engagés pour défendre la nation. Notre fédération a été créée en 2012 et déjà en 2017, nous sommes champions d’Afrique après avoir été champions de la zone ouest africaine en 2016. C’est pour vous dire que c’est notre amour pour la chose qui nous a poussés à atteindre ces résultats. Et nous voulons maintenir ces résultats. Alors, il faut que toute personne qui a l’amour pour notre patrie, vienne nous aider à garder haut le flambeau. Venez nous aider, peu importe le moyen que vous avez. Notre seul objectif c’est de pouvoir travailler dans de bonnes conditions pour aller défendre notre titre.

Entretien réalisé par Anselme HOUENOUKPO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *