.
.

Le triomphe de la vérité

.

3ème Senior Policy de la Chaire OMC du Bénin: Des experts en économie invités à redynamiser le commerce régional en Afrique


La Chaire de l’Organisation Mondiale du Commerce/« Commerce international et Développement inclusif » de l’Université d’Abomey-Calavi (Omc-Cidi-Uac)) a tenu la 3ème édition de son Senior Policy. C’était vendredi 29 juin 2018 à l’Infosec en présence de plusieurs experts en économie venus des pays africains et de l’international. Il a été placé sous le thème « Commerce régional en Afrique : enjeux et opportunités ». Le lancement des travaux a été fait par le ministre du commerce, Serge Ahissou. Dans son mot de bienvenue, le Directeur de la Chaire Omc-Cidi, le Professeur Charlemagne Babatoundé Igué a situé l’objectif des assises

suivi de la mission du programme Omc-Cidi. Il s’agit selon lui, de soutenir et de promouvoir les activités universitaires liées au commerce que mènent les universités et les établissements de recherche des pays en développement et des pays les moins avancés. Au cours des échanges, les participants verront leurs capacités techniques renforcées dans les domaines de recherche scientifique et pédagogique et mieux consolider un lien entre les savants des pays en voie de développement. A sa suite, le Vice recteur de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac), le Professeur Benjamin Avléssi a précisé l’engagement du rectorat à participer au développement du Bénin à travers la production de la recherche.

Un déséquilibre commercial à solutionner

Dans son intervention, le ministre du commerce Serge Ahissou a affirmé combien, « au Bénin, le commerce constitue une branche très importante du secteur tertiaire et qu’il constitue en moyenne pour près de 18% à la formation du Produit Intérieur Brut et occupe près de 21 % de la population mais reste marqué et dominé par le commerce de transit et le commerce informel ». Et comme dans la plupart des pays en développement, il a indiqué que les exportations ont connu une légère progression depuis la dernière décennie tandis que les importations sont en progression nette sur la même période ; ce qui traduit un déséquilibre commercial devenu structurel d’année en année. « C’est aussi un commerce peu intégré dans le commerce régional et international avec un taux d’ouverture qui reste 30% et 50% largement en deçà des taux en vigueur dans les Nations développées et émergentes. Par ailleurs, le commerce intérieur emploie près de 22% et 24% des actifs. Quant au secteur informel représente environ 90% des acteurs, généralement ambulants ou semi sédentaires et échappant au contrôle des pouvoirs » a précisé le ministre Ahissou. Un tableau qui selon l’autorité, appelle des actions et des mesures visant à accroitre la capacité du pays à produire et à échanger au niveau régional et continental, d’où un enjeu et des opportunités à discuter pour trouver des solutions pratiques et appropriées aux entraves et aux obstacles. C’est en cela qu’il s’est dit fier du sujet central de la rencontre qui selon lui, apparait assez pertinent et important pour repenser et redynamiser le développement du commerce aussi bien interne qu’externe.C’est pourquoi, informe-t-il, « le gouvernement du Bénin accorde un intérêt particulier aux travaux et aux résultats de recherche qui en résulteront et se fera l’honneur de privilégier les différentes recommandations dans ses prises de décisions ». L’organisation de ce 3ème Senior Policy de la Chaire Omc du Bénin a été une occasion aux chercheurs venus de divers horizons d’échanger et de partager les résultats de leurs travaux en même temps qu’elle offrira l’opportunité d’échanges avec des décideurs publics et les acteurs du secteur privé. Les travaux ont duré du 29 au 30 Juin 2018.

Emmanuel GBETO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *