.
.

Le triomphe de la vérité

.

Rencontre entre les ministres et le corps diplomatique: Agbénonci, Homeky et Zoumarou consolident la confiance des partenaires au développement


Les trois ministres du gouvernement Zoumarou, Agbénonci et Homeky lors de la rencontre

La salle Fleuve Jaune du Ministère des Affaires étrangères et de la coopération a servi de cadre, le vendredi 4 mai 2018, à la 10ème rencontre entre le patron de la diplomatie béninoise, Aurélien Agbénonci, et les ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires accrédités au Bénin. Ses collègues Oswald Homeky et Aurélie Adam Soulé Zoumarou respectivement du Tourisme, de la culture et des sports puis, de l’Economie numérique et de la communication se sont joints à la séance pour non seulement faire le point des deux ans de leur gestion sectorielle mais consolider la confiance des partenaires, chère à la concrétisation du PAG.

C’est le patron de la diplomatie béninoise, Aurélien Agbénonci qui a eu la tâche d’ouvrir le bal des interventions de cette séance axée sur le bilan des deux ans de gestion du pays. Les avancées relatives à la lutte contre la corruption avec le respect de l’indépendance du pouvoir judiciaire, la question du Ravip qui a connu l’adhésion de 11 millions de populations sur les 10 millions attendus soit plus de 100% des résultats atteints, le respect des droits de l’Homme avec l’abolition de la peine de mort au Bénin, les réformes intervenues dans l’atteinte des trois axes du PAG dont, la bancarisation des salaires, l’assainissement du secteur public, puis les investissements consentis dans le secteur de l’énergie, de l’eau, du tourisme et autres, sont bien de sujets abordés par le Ministre Aurélien Agbénonci. Sur le plan de la diplomatie, il se réjouit du passage d’une diplomatie de spectacle à une diplomatie de développement et de mobilisation de ressources. Ceci, grâce à plusieurs actions, entre autres, la visite du chef de l’Etat à ses pairs du continent notamment ceux des pays limitrophes pour un meilleur renforcement des relations d’amitié, l’extension de la Carte diplomatique avec la réouverture de deux ambassades, celles de Cuba et d’Abou Dhabi. « Nous ne voulons plus d’une diplomatie de spectacle. Nous utilisons les outils pour aller au développement du pays. Nous vendons ce qui pourrait être présenté comme le label Bénin », précise Aurélien Agbénonci. Des avancées qui n’ont pas été possibles sans l’application de douloureuses réformes. « Quand on combat les mauvaises habitudes, on se retrouve dans une situation qui dérange les populations. Il faut construire aujourd’hui les succès de demain. Il vaut mieux une thérapie de choc qu’un laxisme qui nous fera disparaitre », avance-t-il pour justifier le bien-fondé de certaines décisions prises par le gouvernement. Il s’est aussi prononcé sur l’impatience des populations de voir germer la partie visible des actions du PAG. Cette situation, continue le Ministre, est due aux études faites afin d’éviter des éléphants blancs. Cette rencontre a aussi été la toute première pour les 7 nouveaux ambassadeurs ayant présenté leur lettre de créance, la semaine écoulée, au chef de l’Etat Patrice Talon. Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération n’a pas manqué de leur souhaiter plein succès et d’avancées dans le maintien des relations d’amitié entre le Bénin et leur pays.

Booster le tourisme au Bénin
A la suite du Ministre des Affaires Etrangères, c’est son homologue du Tourisme, de la Culture et des Sports, Oswald Homeky, qui s’est prêté à l’exercice. Face au corps diplomatique accrédité au Bénin et représentants des organisations internationales, le patron du tourisme a révélé que les travaux entrant dans le cadre de l’étude des sept projets phares de ce secteur sont en passe de tirer à leur fin et de faire place aux travaux. « Nous sommes en phase de finalisation et l’année 2018 marquera la fin et le démarrage des études », annonce-t-il avec l’espoir pour les touristes de faire désormais du safari dans le nord-Bénin, profiter de la station balnéaire d’Avlékété, des hôtels de haut standing et bien, d’autres projets. Le Ministre Oswald Homeky, a indiqué aux ambassadeurs que des stratégies sont déployées pour assurer une relance de la culture dans les écoles, collèges et universités. Ceci, dans le but de permettre aux apprenants de s’épanouir à travers l’exécution d’une discipline de leur choix. Si la crise qui a secoué le secteur de l’éducation a fait ralentir les travaux, le ministre informe du déroulement actuel de la phase de présélection et convie tout de même le corps diplomatique au mois d’août pour découvrir ces talents cachés. La valorisation de la culture béninoise passe aussi par la construction d’une arène culturelle dans toutes les communes du Bénin. Selon le Ministre Oswald Homeky, les appels d’offre ont déjà été lancés et il sera bientôt érigé, dans toutes les communes du Bénin, des espaces de jeux au profit de la jeunesse. Pour arriver à la concrétisation de ces projets et révéler le Bénin à travers le sport, la culture et le tourisme, le ministre Oswald Homeky sollicite l’appui technique des ambassadeurs et représentants des organisations internationales au Bénin avant de les convier à faciliter l’adhésion des acteurs culturels dans les activités au plan international.

« Le Bénin reste ouvert à la coopération dans le domaine du numérique »
Sur le plan de l’Economie numérique, la Ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou a rappelé l’opérationnalisation de la plateforme E-Visa qui ouvre le pays au monde. Cette opération connaît déjà des retombées heureuses avec un enregistrement des chiffres record en termes de délivrance de visas et de feed-back positifs par rapport à la délivrance de visas. Il y a aussi le développement des infrastructures numériques, la réhabilitation de la dorsale, l’extension du réseau à fibre optique avec, prochainement, un renforcement de la partie ouest pour raccorder les communes restantes et assurer une sécurisation pour éviter faciliter la communication, la promulgation de la loi sur le code du numérique. A ces projets s’ajouteront aussi le projet de l’administration intelligente qui va permettre de dématérialiser tout processus des administrations pour les rendre plus compétentes dans le but de répondre aux usagers où qu’ils soient, quelque soit leur demande. Il y a aussi le Programme de renforcement de structures centrales de gestion qui va permettre la mise en place de data center pour le stockage des données administratives, l’interconnexion des structures décentralisées pour simplifier certaines procédures des usagers et assurer la bonne gouvernance. « Le Bénin reste ouvert à la coopération dans le domaine du numérique et à aller de l’avant », ajoute la Ministre de l’Economie numérique et de la communication, Aurélie Adam Soulé Zoumarou. A la suite du passage des membres du gouvernement, la Doyenne du corps diplomatique et Ambassadrice du Niger au Bénin, Sandi Sahadi Abdou, a exprimé la gratitude de ses pairs au chef de l’Etat et à son gouvernement pour les nombreux efforts consentis afin de parvenir au développement du pays. Elle a réaffirmé leur engagement à soutenir les idéaux du Nouveau Départ et à appuyer le gouvernement dans la mise en œuvre des actions du PAG. « Les progrès sont remarquables et si le rythme est maintenu, l’avenir est certain pour le Bénin », conclut-elle.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *