.
.

Le triomphe de la vérité

.

8ème édition du Tic2f: Apj gagne le tournoi pour le Bénin


Le vainqueur de la 8e édition du tournoi international des centres de formation de football est connu. Il s’agit de l’Académie Joseph Poté qui a battu en finale, l’association sportive du plateau d’Abomey (Aspa), hier dimanche 8 avril 2018, au stade Charles de Gaulle de Porto Novo.

Lancée le lundi 2 avril 2018, la 8e édition du tournoi international des centres de formation de football a connu son épilogue. Avec 12 équipes au départ, ce tournoi a vu le sacre de l’Académie Joseph Poté qui a dominé l’association sportive du plateau d’Abomey, Aspa, aux tirs aux buts 6-5. Car les deux formations se sont neutralisées (1-1) au terme du temps réglementaire.
En effet, c’est l’équipe de l’association sportive du plateau d’Abomey qui a ouvert la marque à la 19e minute par l’entremise d’Emel Ahouandjinou. Mais quelques minutes, les protégés de Mickaël Poté ont rétabli la parité par le biais de Bio. 1-1, c’est sur ce score que les deux équipes ont été renvoyées aux vestiaires. A la reprise, les joueurs ne voulant pas perdre la partie, se sont tenus au coude à coude. Ainsi, ils ont, de part et d’autre, fait preuve de solidité en défense, obligeant les attaquants à mal jouer. Dans ce jeu de moins en moins élaboré, les occasions de buts ont été rares. Et il fallait donc transformer le peu qui sortaient. Mais les tentatives d’Emel Ahouandjinou (à l’heure du jeu) et Riyad Raïmi (en toute fin de la partie) au profit d’Aspa ont manqué le cadre.
Il a fallu attendre les épreuves de tirs au but pour départager les deux équipes. Et dans cet exercice, ce sont les joueurs de l’Académie Poté Joseph qui ont pris le dessus en réussissant 6 tirs aux buts contre 5 pour les protégés de Stanislas Zanhoungbo, 4e en 2017 et désormais 2e de cette édition.

Cefes sur le podium
Avant cette finale, il a été joué le match de 3e place qui a vu la formation du centre Cefes arracher la victoire à son homologue de San Pedro de la Côte d’Ivoire. C’est à l’issue des tirs aux buts remportés 5-4. C’est d’abord l’équipe ivoirienne qui a ouvert le score suite à une bourde du gardien de Cefes, Laourou Rosaire, qui a fini par sauver son équipe en stoppant deux tirs aux buts. Ce premier but porte les griffes de Dosso Issouf. Menés au score, les poulains de Wilfried Djissa ont rétabli la parité grâce Hubert Kindjinou qui, sur coup franc a trompé le gardien de San Pedro qui a mal apprécié le tir. 1-1, c’est le score qui a sanctionné cette petite finale qui a tourné à l’avantage du 3e centre béninois engagé dans ce tournoi.
Ce qui signifie que c’est le Bénin qui est sorti grand vainqueur de cette édition avec l’occupation des trois places du podium par ses représentants. Preuve qu’il y a un travail important qui se fait à la base et qu’il faut l’accompagnement des responsables en charge de la discipline pour plus de sérieux.

Ils ont dit

Charles Titigoueti, président de Cefes
« C’est avec le cœur que nous sommes venus à bout des Ivoiriens »

«Ce sont les impressions de satisfaction. Tout le monde sait comment Cefes a évolué dans le tournoi. Nous avons commencé timidement. Mais avec les conseils, les enfants se sont repris et tout doucement, nous sommes parvenus au résultat final qui est cette 3e place d’honneur. C’est avec le cœur que nous sommes venus à bout des Ivoiriens et je remercie les joueurs et l’encadrement technique qui nous ont amené à ce niveau intéressant dans ce tournoi. Je veux aussi remercier le promoteur pour cette initiative renouvelée qui met en valeur le travail de fourmis que nous, promoteurs de centres formation, abattons.»

Colonel Fructueux Gbaguidi, Chef d’état-major de l’armée de terre et vice-président d’Entente FC
« Le football des jeunes est le socle du développement du football de l’élite »
«Je voudrais avant tout saluer MounirouDaouda, un ami qui a toujours fait preuve de patriotisme. Je suis venu essentiellement pour l’encourager pour l’organisation du Tournoi international des centres de formation de football (Tic2f) qui est à sa huitième édition. Il a tout mon soutien parce qu’il est rigoureux et a un sens élevé de la planification. Ensuite, je félicite les présidents de clubs et les responsables des centres de formation de football qui font un travail inlassable pour le développement du football à la base dans notre pays. Le football des jeunes est partout au monde, le socle du développement du football de l’élite. Les générations spontanées sont le fruit de rafistolages et de compromissions coupables et ne durent que le temps d’un éclair. La formation des jeunes est essentielle pour notre pays. Je vais donc toujours soutenir toutes les initiatives qui vont dans ce sens car dans l’armée, nous détestons l’improvisation et les actions de tâcherons. Bon vent au football béninois».

Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page