.
.

Le triomphe de la vérité

.

Garde à vue de Métongnon prorogée: Azannaï se dit préoccupé


L’espoir a vite tourné court. La journée d’hier a été sans nouvelle majeure. Laurent Mètongnon n’a pas été présenté au Procureur de la République, comme convenu et annoncé. Il entame son sixième jour de séjour dans les locaux de la sous-direction des affaires économiques et financières, ex-Brigade économique et financière (Bef). Le syndicaliste Laurent Mètongnon n’a pas été présenté au Procureur de la République dans la journée du lundi 20 novembre 2017. Après 48 heures de garde à vue, l’opinion était déjà sûre que la journée du lundi devrait consacrer sa présentation devant le magistrat Gilbert Togbonon. Une chose est sûre, le syndicaliste n’est ni libéré ni présenté au procureur. C’est pourquoi la classe politique s’indigne et lui apporte son soutien. C’est par un communiqué que le parti « Restaurer l’Espoir » (RE) a réagi par rapport à l’affaire de placement hasardeux des ressources de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss) qui implique le syndicaliste Laurent Mètongon, ancien Président du Conseil d’administration de la Caisse. Préoccupé de la situation que traverse le syndicaliste dans cette affaire, le parti « Restaurer l’Espoir » a plaidé pour le respect des Droits de l’Homme dans la limite de la décence qu’exige l’accomplissement d’un service républicain. « Le Parti « Restaurer l’Espoir » rassure le peuple qu’il suit de près et avec une attention soutenue, seconde par seconde, le déroulement de la situation et demande à tous ceux qui en ont la charge au sein de l’État et au nom du Peuple Souverain, de veiller au respect des Droits de l’Homme en restant dans les limites de la décence qu’exige l’accomplissement d’un service républicain, d’observer la stricte légalité et la plus rigoureuse neutralité républicaine », lit-on dans le communiqué signé du Secrétaire général du parti, Guy Dossou Mitokpè. Idem pour l’ancien maire de Cotonou, Léhady Soglo qui apporte son soutien indéfectible au syndicaliste. C’est à travers un communiqué que l’ex Maire de la ville de Cotonou, Président de la Renaissance du Bénin (RB) a exprimé ses inquiétudes par rapport à la situation que vit actuellement Laurent Metongnon. La RB déplore, à travers ce communiqué, « les sévices morales, psychologiques et privations infligées à ce dernier ».Elle prend toutefois l’opinion nationale et internationale à témoin des menaces des libertés et acquis démocratiques en cours au Bénin depuis l’avènement du régime de la rupture. Un appel à mobilisation a été également lancé à l’endroit des militants pour se mobiliser par rapport à un éventuel appel du parti. Ces réactions font suite à celles des syndicats et de certaines formations politiques, la semaine dernière.

José Mathias COMBOU

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *