.
.

Le triomphe de la vérité

.

Télécommunication et accès à l’internet au Bénin: Rafiatou Monrou somme les opérateurs GSM pour une meilleure qualité du service


La ministre de l’économie numérique et de la communication Raphiatou Monrou

Le ministre de l’économie numérique et de la communication, Rafiatou Monrou, a tenu, dans la salle de conférence de son ministère, hier mardi 03 octobre 2017, une séance de travail avec les opérateurs Gsm et autres acteurs des télécommunications exerçant au Bénin. L’objectif de cette rencontre est de faire le suivi de la qualité du service aux abonnés et mettre en garde les opérateurs Gsm qui ne respectent pas le cahier de charge.

« J’ai reçu plusieurs plaintes, la semaine dernière, à propos de la stabilité du service internet. Les clients de Mtn ont même passé plusieurs jours sans connexion alors que le gouvernement fait des efforts considérables afin que l’internet pour tous soit une réalité. Alors, il est inconcevable que les plaintes s’intensifient alors que nous avons deux câbles sous-marins à notre disposition… ». C’est à travers ces mots d’exhortation que le ministre de l’économie numérique et de la communication, Rafiatou Monrou, a planté le décor de la séance de travail qu’elle a eue avec les opérateurs Gsm au Bénin. Pour elle, le gouvernement a tout mis en œuvre afin que la qualité du service internet soit fiable et accessible à tous les Béninois quelle que soit leur position à l’intérieur du pays. « L’internet pour tous inscrit au PAG n’est pas un vain mot. Cet objectif doit être atteint parce que nous avons deux câbles sous-marins dont l’un est exploité à 10% et le second à 50%. Néanmoins, le gouvernement travaille déjà pour qu’il y ait un troisième. Alors, tous les opérateurs qui ne sont pas connectés aux deux câbles doivent l’être et les dispositions doivent être prises à chaque niveau afin que la population sente les efforts du gouvernement », a-t-elle insisté. A sa suite, les opérateurs Gsm ont, à tour de rôle, réitéré leur engagement à œuvrer pour un service de qualité à la clientèle et exprimé ensuite leur doléance à l’autorité. Il revient de comprendre après chacune de leurs interventions que les opérateurs Gsm sont presque tous en attente de la signature du nouveau cahier de charge. Ils souhaitent que le cadre réglementaire soit bien défini, que les tarifications soient revues et que le réseau de distribution (Ndr, les liaisons de port) soit accessible à tous. La ministre Rafiatou Monrou a alors, exigé de Bénin Télécom, une semaine afin que tous les opérateurs Gsm soient connectés aux deux câbles sous-marins et que la tarification soit revue à la baisse. A l’autorité de régulation Arcep, elle a deux semaines pour procéder à la vérification de la connexion et du service rendu par chaque opérateur à ses clients. « Ce n’est pas de la théorie, nous voulons du concret et le gouvernement œuvre pour cela. Alors, la disponibilité de l’internet doit être une réalité et de bonne qualité à tous les Béninois », a-t-elle conclu, donnant rendez-vous aux opérateurs Gsm pour faire le point, dans les semaines à venir.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *