.
.

.

Suspension de la prise en charge des frais d’eau, d’électricité et de téléphone: La Présidence écrit à Soglo : voici la lettre


Nicéphore Soglo exhorte les dirigeants à restaurer les valeurs culturelles

Le gouvernement du nouveau départ, par les soins du secrétaire général du gouvernement, André Edouard Ouin-Ouro, a adressé, le jeudi 31 juillet 2017, une correspondance à l’ancien chef d’Etat, le président Nicéphore Soglo. Cette correspondance a pour objet de notifier à l’ancien locataire de la Marina, la suspension des prises en charge des frais en eau, électricité et téléphone. Estimant que lesdites prises en charge sont déjà prises en compte par la Loi N°2009-18 du 15 juillet 2009 portant pension et autres avantages aux anciens Présidents de la République, le gouvernement de Patrice Talon entend, à travers ladite suspension, procéder à la correction d’une anomalie constatée dans le traitement du payement d’eau et d’électricité lié à la pension de l’ancien président. Et pour justifier la décision de suspension, le secrétaire général du gouvernement, se basant sur les dispositions de cette Loi N°2009-18 du 15 juillet 2009 portant pension et autres avantages aux anciens Présidents de la République, dit avoir constaté que par erreur, l’intendance du Palais de la République, continue de payer les factures d’eau, d’électricité et de téléphone à l’ancien Président de la République, Monsieur Nicéphore Dieudonné Soglo, alors que cela est déjà pris en compte dans sa pension. Il s’agit d’une erreur, selon le SGG qui analyse que ladite erreur entraîne un double octroi de paiement de cette indemnité à l’ancien Président. C’est pourquoi, le Secrétaire Général du Gouvernement, dans sa lettre en date du jeudi 31 août 2017, vient informer l’ancien Président de la République de la correction de cette anomalie pour rester conforme à la loi précitée qui dispose que les factures d’eau, d’électricité et de téléphone d’un ancien Président de la République du Bénin sont déjà prises en compte dans sa pension.
Selon nos sources, la famille Kérékou aurait reçu la même lettre qui met fin à cette double jouissance. Elle a aussi fait état d’une prise en charge parallèle, par les services de la présidence de la République, des frais d’eau, d’électricité et de téléphone de la part de l’Etat qu’aurait bénéficiée le Général défunt, jusqu’à sa mort, après son départ du pouvoir en 2006. De même qu’après son décès, au profit des ayant droits.

Situation curieuse

La subite lettre du secrétaire général du gouvernement suscite des interrogations qu’il importe de clarifier. Toute la lumière est-elle dite dans cette affaire ? Les anciens présidents méritent-ils ce genre de traitement ? La loi N°2009-18 du 15 juillet 2009 en question est-elle appliquée dans son intégralité ? Les décrets d’application de ladite loi sont-ils entièrement pris ? Pourquoi le SGG n’a pas jugé se rendre auprès de l’ancien président pour en discuter avec lui au préalable ?
La situation est-elle bien maîtrisée dans son entièreté ? Sous d’autres cieux, comment cela se passe ?
Quelle sera la réaction de l’ancien président soglo? La correspondance du SGG s’adresse –t-elle à soglo seul ?

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *