.
.

Le triomphe de la vérité

.

Censure à l’endroit des détenteurs de faux diplômes: Le gouvernement se bat pour une administration performante et exemplaire


Le Conseil des ministres du mercredi 26 juillet 2017 a donné son verdict.19 présumés faussaires détenteurs de faux diplôme ont été identifiés et parmi lesquels,13 ont été établis après audition. En effet, sous la présidence effective du chef de l’Etat, chef du gouvernement, la rencontre hebdomadaire du conseil des ministres a pris d’importantes décisions. Au-delà des nombreux décretspris par le gouvernement dans le sens de la promotion de l’artisanat et de l’amélioration du système de santé au Bénin, le conseil des ministres a fait état du compte rendu des travaux de la Commission nationale de Vérification de l’authenticité des diplômes (CNVAD) au titre du premier trimestre 2017.La Commission nationale de vérification de l’authenticité des Diplômes (CNVAD) a été créée par décret n° 90-424 du 31 décembre 1990, conformément aux décisions de la Conférence des Forces vives de la Nation, dans la perspective de la moralisation de la vie publique, et notamment, pour assainir l’Administration publique. Les membres de la Commission ont travaillé successivement à Cotonou, Porto-Novo et environs dans les différentes structures de délivrance des diplômes en vue de l’authentification des parchemins.Les équipes de la Commission ont procédé avec ces structures à une vérification de façon contradictoire en confrontant les données des diplômes en cause avec les procès-verbaux de délibération de jury et autres actes et registres d’inscription et d’admission des candidats. Dans sa démarche, le gouvernement a procédé au renouvellement des membres de cette commission en novembre 2016 dans le but de la redynamiser. Sur les 12014 dossiers dépouillés, 7825 ont fait objet d’investigations dans les structures de délivrance de diplômes. Ce qui a permis de dénicher 19 présumés faussaires parmi lesquels 13 faux ont été établis après audition. Les résultats auxquels est parvenue cette commission est la preuve que des brebis galeuses sont toujours tapies dans l’administration béninoise.Le gouvernement du nouveau départ, dans sa volonté politique de faire de l’administration béninoise un instrument de développement au service des populations, a enclenché depuis sa prise de fonction en avril 2016, son nettoyage afin de la rendre compétente et exemplaire. C’est pour cette raison quele Conseil des ministres a donné des instructions pourqu’il soit mis fin au paiement des salaires et accessoires aux faussaires identifiés et pour que les procédures judiciaires appropriées soient enclenchées à leur encontre. Et tout ceci, à partir de leur révocation.

Voici l’intégralité du compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 26 juillet

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *