.
.

.

Réhabilitation de stade au Bénin: L’Ong Regard Fraternel dote le terrain d’Adjohoun de vestiaires modernes


Les usagers du stade municipal d’Adjohoun sont en joie. Et pour cause, ledit stade vient d’être doté de vestiaires modernes. Un don de l’Ong Regard Fraternel de Antoine Bonou, appuyé Time 4 Life international. La réception du joyau a eu lieu, hier dimanche 18 juin 2017, suite à une cérémonie qui a connu la présence des fils et filles cadres d’Adjohoun et de ses environs. Cette réalisation vient permettre à l’équipe de la localité, AsVO, qui était appelée à organiser ses matches à domicile lors du prochain championnat de football à Missérété, soit à 25 km, d’éviter cela. Ainsi, l’équipe peut désormais accueillir ses matches sur ses propres installations à Adjohoun. Ce qui réjouit le président de l’Association sportive de la Vallée de l’Ouémé (AsVO), Marcellin Boccovè qui n’a pas caché sa joie. «Les réunions techniques et les formalités dans le cadre des activités tenues sur ce stade, se déroulaient sous l’arbre. Désormais, ce ne sera plus le cas. Et pour cela, nous nous devons de remercier notre frère et ami, Antoine Bonou, président de l’ONG Regard Fraternel et son partenaire Time 4 life international qui n’ont ménagé aucun effort pour assurer la réalisation de ce joyau », a-t-il déclaré avant de prendre l’engagement de veiller à l’entretien de l’ouvrage. Il a profité pour exhorter le représentant du ministre à faire de sorte que le terrain puisse subir un réaménagement complet surtout que le stade d’Adjohoun fait partie de ceux qui vont bénéficier des gazons synthétiques. Il n’a non plus manqué de solliciter toutes les bonnes volontés à venir en aide au club tant en matériels d’entraînement qu’en matériels de match.

Objectif atteint pour Antoine Bonou et son groupe

Avant lui, Léon Bocovè, maire d’Adjohoun, a exprimé la fierté de la commune vis-à-vis de la marque d’attention que les membres de l’Ong Regard Fraternel ont porté à leur égard à travers la construction de ces vestiaires du stade. «Ces vestiaires permettront de donner un minimum de confort aux équipes qui utiliseront ce stade », a-t-il informé avant de souligner qu’il veillera personnellement sur l’état du joyau. Le directeur de l’Office de gestion des centres de loisirs, Félicien Hounkanrin, a pour sa part, souligné que la réhabilitation des infrastructures sportives fait partie des points forts du programme d’action du gouvernement. Alors, quand ces travaux vont démarrer, Adjounhoun ne sera pas du reste. Il a profité pour solliciter l’appui de toutes les bonnes volontés à accompagner le gouvernement dans cette mise en œuvre. Bruno Didavi, vice-président de la Fbf a salué les efforts louables du président de l’AsVo, Marcellin Bocovè, qui, selon lui, impacte positivement l’équipe par son engagement et sa bonne gestion. «Les vestiaires dans un stade sont très importants. Et je voudrais saluer la volonté des donateurs qui, à travers ce geste, donnent un appui considérable à ce stade qui accueillera plusieurs manifestations sportives. Quant à Antoine Bonou, Président de l’ONG Regard Fraternel, il s’est dit particulièrement heureux d’être l’auteur et l’acteur de ce joyau dont les travaux ont démarré, le 6 octobre 2016. «Car, va-t-il rappeler, notre ambition est de permettre à l’équipe de la commune de pouvoir continuer par abriter ses matches à domicile». Il a ensuite promis apporter bien d’autres accompagnements au club et aussi à toutes les autres équipes pour le développement du sport dans toute la vallée de l’Ouémé. Il a, pour finir, encouragé la Fbf dans son désir de faire redécoller le football dans le pays et invité les joueurs à œuvrer pour montrer que leurs responsables ne se sont pas trompés en leur faisant confiance. Il faut préciser que le montant global de l’exécution des travaux est de 19.753.657 Fcfa.
Anselme HOUENOUKPO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *