.
.

.

Tournoi de mise en jambes des clubs: Buffles et As VO qualifiés pour la finale


AsVOBuffles-AsVo ! C’est l’affiche de la finale de la 1ère édition du tournoi de mise en jambes des clubs engagés pour les championnats de Ligue 1 et Ligue 2 du Bénin qui aura lieu le 1er mai 2017 à Parakou. En effet, organisé GARF Afrique, ce tournoi a connu les matches retour de ses demi-finales. Une étape à l’issue de laquelle Buffles et AsVo (Association de la Vallée de l’Ouémé) opposés respectivement aux Requins Fc et à l’Aspac de Cotonou,  ont réussi à décrocher leur billet pour la finale. Pour l’équipe de Parakou, déjà victorieuse à l’aller en déplacement, elle n’avait besoin que d’un score de 0 à 0 sur ses installations pour valider son billet. Ce que les poulains du coach Idrissou Moutari ont réussi à faire devant les Requins Fc déchainés mais mal adroits dans l’accomplissement du dernier geste. Car, durant les 90 minutes  de cette manche retour jouée le dimanche 16 avril 2017, les poulains de Darius Aïssi ont tenté de pousser la défense des parakois conduite de main de maître par Fawaz Salifou, à la rupture en vain. Ainsi, les Requins n’ayant pas pu faire le travail au stade général Mathieu Kérékou, il y a une semaine, quittent la compétition et laissent leurs adversaires continuer leur chemin. Un chemin sur lequel ces derniers retrouveront la surprenante équipe de la vallée de l’Ouémé, AsVo, de Marcellin Bocovè. Puisque dans la deuxième demi-finale, cette formation a créé la sensation en sortant l’un des ogres du football béninois, Aspac football club du port autonome de Cotonou. Ceci, après l’avoir dominé 1 but à 0 à l’issue du temps règlementaire, puis battu aux tirs au but par 4 tirs réussis contre 2. Pourtant, l’équipe portuaire était bien partie pour décrocher cette qualification. Mais c’était sans compter avec la détermination des poulains Armand Yetonnon qui, sur leur terrain lors de la manche retour, ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour remonter le but de différence (1-0, à l’aller). Les Buffles doivent alors faire très attention à Hermann Hinvo et ses coéquipiers qui semblent ne pas avoir peur des grands.

Anselme HOUENOUKPO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *