.
.

.

Lancement officiel de la journée internationale de la francophonie: La CNPF annonce les grandes activités de la « Quinzaine de la francophonie »


SG Francophonie Professeur Adolphe KpatchaviA l’instar des pays francophones du monde entier, le Bénin célèbrera le lundi 20 mars prochain, la Journée internationale de la francophonie. Les activités entrant dans le cadre de cette célébration dénommée « Quinzaine de la francophonie », coordonnée par la Commission nationale permanente de la Francophonie (CNPF) et dirigée par le Professeur Adolphe Kpatchavi, ont été dévoilées au corps diplomatique hier, mercredi 15 mars 2017, dans la salle Fleuve jaune du ministère des affaires étrangères et de la coopération.

« La célébration de la quinzaine de la francophonie de cette année est un devoir de mémoire, un nouveau départ vis-à-vis de l’institution ». Tels sont les mots introductifs du Secrétaire général du CNPF, Adolphe Kpatchavi, qui a rendu un vibrant hommage à l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), avant de rappeler la création, le 20 mars 1970 à Niamey de l’Agence de coopération culturelle et technique (ACCT), devenue en 1998 Agence intergouvernementale de la francophonie puis enfin, l’OIF en 2005. Depuis lors, continue-t-il, la Journée internationale de la francophonie se célèbre au Bénin sous forme de la « Quinzaine de la francophonie ». Celle prévue pour cette année porte sur le thème : « J’aime, je partage mon 20 mars » et connaitra plusieurs activités. Il s’agit de 16 manifestations basées sur des activités culturelles, sportives, des séances de vulgarisation du plan stratégique de la francophonie 2016-2022, et bien d’autres activités. Des activités qui, selon Adolphe Kpatchavi, permettront de donner une meilleure visibilité des actions phares de la francophonie au Bénin qui arriment avec le Programme d’actions du gouvernement. A sa suite, le Ministre des affaires étrangères et de la coopération, Aurélien Agbénonci, a annoncé que cette édition leur permettra de faire le bilan de la coopération entre l’OIF et le Bénin. Un bilan quand même élogieux au regard du menu concocté qui témoigne du dynamisme au sein de la famille francophone au Bénin. Il est à remarquer que plusieurs actions ont été entreprises dans le cadre de cette coopération notamment, l’existence des liens de coopération entre les communes béninoises et l’Association internationale des maires francophones puis, la dotation par le Bénin d’un cadre constitutionnel dont la CNPF. « Nous sommes partant pour une francophonie qui puisse permettre au Bénin de se révéler au monde et au monde de se révéler au Bénin », a conclu le ministre Aurélien Agbénonci. Au cours de cette séance, plusieurs acteurs ont témoigné des actions phares de la francophonie au Bénin notamment dans le domaine culturel, numérique et du renforcement de la démocratie et de l’Etat de droit.

Mot de bienvenue SG/CNPF

 

17/03/2017 Cérémonie de Lancement de la « Quinzaine de la Francophonie »

Professeur Adolphe C. Kpatchavi

Excellence Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération,

Excellence Mesdames et Messieurs les membres du corps diplomatiques,

Monsieur le Représentant Personnel du Chef de l’Etat au CPF,

Mesdames et Messieurs les hauts fonctionnaires du Ministères des Affaires Etrangères,

Distingués invités en vos grades, rangs et qualité respective,

Je voudrais au nom des membres du comité préparatoire vous souhaiter la bienvenue. Bienvenuedans cette majestueuse Salle duFleuve Jaune, lieu symbole de la diplomatie béninoise dans le cadre de cette cérémonie de lancement de la « Quinzaine de la Francophonie », à quelques jours du 20 mars, Journée Internationale de la Francophonie (JIF).

Je voudrais surtout vous remercier pour votre indulgence à cause du report de cet évènement.

Mesdames et Messieurs « Les souvenirs sont nos forces disait Victor Hugo, et quand la nuit essaie de revenir, il faut allumer les grandes dates, comme on allume des flambeaux ».

C’est le sens que je voudrais donner à cette célébration annuelle du 20 mars, célébration que je considère comme devoir de Mémoire, comme un nouveau départ, comme un renouvellement de nos engagements vis-à-vis de cette grande institution qui fait partie aujourd’hui de notre identité.

Le 20 mars 1970, date souvenir ayant consacré la signature à Niamey au Niger du traité portant création de l’Agence de Coopération Culturelle et Technique (ACCT), aujourd’hui Organisation Internationale de la Francophonie. C’est à cette occasion que depuis 1988, cette fête a été instituée.

A l’instar de tous les pays de l’espace francophone, la JIF est célébrée au Bénin depuis quelques années sous forme d’une « Quinzaine de la Francophonie ». Le programmede cette année est composé d’une série de 16 manifestations : activités culturelles, sportives, scientifiques, jeux-concours de promotion de la langue française, séances de vulgarisation des du plan stratégique de la Francophonie 2016 – 2022.Ces manifestations qui ont lieu à Cotonou comme à l’intérieur du pays seront clôturées par un forum de réflexion sur Les actions de la Francophonie au Bénin : bilan et perspectives à l’horizon 2021.

Le thème retenu par l’OIF pour la célébration decette année, c’est « « J’aime, je Partage » # mon 20 mars ».

Pour rester coller à cet esprit de partage, nous avions placé la célébration 2017 sous le signe de la visibilité; visibilité des actions phares de la francophonie au Bénin dans les domaines de la formation et de l’éducation, de l’économie numérique, du renforcement de la démocratie et de l’Etat de droit, de la coopération au service du développement.

La petite plaquette mise à votre disposition est une ébauche de support pour cet exercice de visibilité.

Merci aux coordonnateurs, porteurs de projets et à toutes les personnes qui ont accepté de nous accompagner dans cet exercice de bilan et de projection.

Au cours de cette cérémonie de lancement, il y aura deux surprises :

  • la première, un grand artiste béninois, talent rare, sera révélé tout à l’heure ; nous sommes à l’ère de la révélation; l’art et la culture sont des piliers essentiels du PAG et le ministère des affaires étrangères servira de vecteur de diffusion, de rayonnement de ces talents révélés dans le monde ;

  • la deuxième surprise, c’est l’autre visage de la Francophonie, cette Francophonie peu connue qui au-delà de la langue, se positionne sur le terrain du concret, sur les chantiers du développement; le Bénin n’est pas en marge de cette évolution institutionnelle de la Francophonie,une Francophonie des peuples, une Francophonie des solutions, une Francophonie de l’espoir.

Le suspens à vous ! Merci à toutes et tous ! Bonne fête.

Rastel DAN




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *