.
.

Le triomphe de la vérité

.

Concours d’agrégation en Médecine humaine de 2014: Le Major de promotion Dissou Affolabi primé


remise d'attestation au lauréat par le Recteur Brivce Sinsin....Médecin micro-biologiste et enseignant de bactériologie virologie à la Faculté des sciences de la santé (FSS), Dissou Affolabi a honoré l’Université d’Abomey-Calavi (UAC) au concours d’agrégation en Médecine humaine de 2014. Sur les 120 candidats en lice, il a été major de sa promotion. Ce qui lui a valu le prix André Gouaze qui récompense le meilleur du concours d’agrégation en Médecine humaine organisé tous les deux ans. Une excellence que le Conseil africain et malgache de l’enseignement supérieur (CAMES) a primée. Le prix lui a été transmis au nom du CAMES par le rectorat de l’UAC. C’était ce lundi 30 mai 2016 dans la salle des Actes du rectorat. A cet effet, il lui a été transmis des certificats plus une enveloppe financière de 2.000.000  de francs CFA. En lui remettant le prix, le recteur de l’UAC, le Professeur Brice Sinsin, a salué les mérites du candidat admis au grade de Maitre de conférences, agrégé en bactériologie-virologie. Fier de cette distinction à portée académique et scientifique, il a lié le succès à l’engagement, la détermination du candidat et de ses encadreurs qui, selon lui, vient honorer la promotion, la faculté et l’université. C’est dans cette logique que s’est également inscrit le Doyen de la FSS, le Professeur Delphin Mèhinto, pour tirer comme le recteur, un coup de chapeau au maître du lauréat, le Professeur Sévérin Anagonou. A l’en croire, ce prix vient s’ajouter aux nombreux certificats, tableaux, médailles et trophées de l’UAC. Pour sa part, le lauréat dédie le prix à l’UAC et à ses encadreurs. « La distinction n’est pas personnelle, mais celle de l’UAC et de  mes enseignants. Car, si nous n’avons pas eu la formation dans cette faculté et université, on ne serait pas ici aujourd’hui parlant de prix », avoue le nouvel agrégé de la FSS. Le récipiendaire entend retourner une partie de la somme qui accompagne le prix au CAMES pour accompagner son plan de développement au regard de ses actions à l’endroit de l’enseignement supérieur. Car, pour lui, en le distinguant, le CAMES lui permet de dire à la communauté universitaire que les enseignants peuvent impacter positivement leurs disciplines. Précisons que ce concours a été organisé à Yaoundé au Cameroun.

Emmanuel GBETO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *