Théâtre: Les témoignages des « Diseurs de vérité du Bénin » sur leur séjour en Suisse

Aziza PlusIls ont séjourné en Suisse pendant un mois. Et avec 12 représentations du spectacle « Zokuezo ». Il s’agit de Bardol Migan, comédien-conteur béninois, administrateur de la compagnie et Nicolas Houénou de Dravo, lui  aussi comédien et président de la compagnie « Les Diseurs de vérité du Bénin ». Et c’est en exécution de la 2ème phase de leur collaboration avec le metteur en scène suisse, Andréas Novicov. Selon le point qu’ils ont présenté à leur retour au bercail, la moisson semble bien enrichissante. « Nous pensons que nous avons beaucoup gagné grâce à ce séjour en Suisse. Sur le plan artistique,  nous avons beaucoup appris et nous sommes maintenant capables de transmettre cette expérience à nos collègues béninois », a témoigné Nicolas Houénou de Dravo. Mieux, selon ses dires, le Bénin a également gagné en visibilité à travers les différentes représentations que le trio Nicolas Houénou de Dravo, Bardol Migan et Silvia Barreiros a faites aux spectateurs suisses fortement mobilisés au Théâtre de Galpon à Genève. « Nous avons réellement fait connaître le Bénin parce qu’à la fin des représentations, les gens cherchaient à savoir d’où nous venons avec autant d’énergie et de présence sur scène. Cela nous amène à leur indiquer le pays avec ses atouts touristiques. Nous sommes convaincus que certains parmi eux chercheront à faire un tour dans notre pays par curiosité », a expliqué Nicolas Houénou de Dravo avant de préciser que les différents directeurs de festivals présents aux différentes représentations ont d’ores et déjà retenu le spectacle sur leurs festivals pour l’année 2017.  C’est donc à raison qu’il souhaite la multiplication de pareils partenariats entre artistes pour le rayonnement du théâtre béninois. Il faut dire que cette pièce, écrite par l’écrivain congolais Julien Mabiala Bissila et mise en scène par Andréas Novicov, brise, selon les précisions données par Bardol Migan,  les barrières d’inégalité établies  entre les humains pour révéler que, quelles que soient nos différences socio-professionnelles, nous sommes les mêmes. Ce qui, selon ses dires, a particulièrement séduit le public. « Nous avons rencontré un public vraiment différent du nôtre. C’est un public qui vous suit, sans piper un seul mot pendant la représentation, mais qui vous applaudit sans cesse une fois le spectacle terminé. Ce qui donne parfois la chair de poule et vous laisse penser que quelque chose s’est passé dans la salle. Nous en étions réellement vraiment émus », a témoigné Bardol Migan, lui qui  s’est aussi réjoui de la remarquable assistance des officiels de l’ambassade du Bénin près la Suisse tout au long de leur séjour. Même si, selon leurs explications, les responsables en charge de la culture au Bénin, en dépit des promesses faites, n’ont finalement pu rien apporter pour soutenir leur séjour en Suisse.

Donatien GBAGUIDI

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>