Promotion des sciences et de la technologie au Bénin: Les universités de Porto-Novo et de Natitingou signent un partenariat avec l’USTI-France

Jean-Claude Hounmènou et le président de l’USTI-France, le professeur Hervé RiouC’est dans une dynamique de complémentarité que les universités de Porto-Novo (UPN) et de Natitingou s’activent pour promouvoir l’excellence dans le domaine des sciences et de la technologie. Leurs recteurs, les professeurs Jean-Claude Hounmènou et Daouda Mama ont signé le mercredi 20 avril à l’Institut français de Cotonou un partenariat avec l’Union des professeurs de sciences techniques et industrielles (USTI) représentée par son président, le professeur Hervé Riou. Ce partenariat, selon le professeur Hervé Riou, vise une mise en place au Bénin des conditions pouvant permettre aux brillants étudiants de bénéficier d’une formation de classe préparatoire en France afin de reconnaitre leurs talents et d’avoir une formation sensible. Mieux, il permettra la promotion de hautes fonctions techniques dans les dix prochaines années au sein des entreprises et des acteurs économiques. Pour le recteur de l’Université de Natitingou, Daouda Mama, les classes préparatoires sont des structures où les meilleurs étudiants sont formés pour avoir une capacité assez large en termes de la technicité et managériale leur permettant de se préparer, de passer les concours et d’accéder aux meilleures écoles d’ingénieur au niveau de la France, de la sous-région et à l’intérieur du pays. Ainsi, les étudiants concernés, a poursuivi le recteur de Natitingou, sont ceux évoluant dans le domaine de la science et des technologies, des sciences de l’ingénierie, des sciences de la vie et de la terre, des mathématiques et bien d’autres domaines scientifiques qui  seront sélectionnés à travers des concours afin de bénéficier de ces formations dans des écoles de renom. « Ce sont ces classes préparatoires que nous sommes en train de préparer dans nos universités. Les étudiants que nous allons former dans ces classes préparatoires pourront concourir et selon leurs compétences y accéder », a-t-il ajouté. Ravi de la signature de cette convention de partenariat, le recteur de l’Université de Porto-Novo, Jean-Claude Hounmènou, n’a pas manqué de louer cette idée qui leur permettra de promouvoir le développement des classes préparatoires dans les écoles beaucoup plus tournées vers les sciences et technologies comme l’Institut de mathématiques et de sciences physiques ainsi que la future Ecole de technologie avancée pour l’habitat. Chose qui mettra au service de la nation des professionnels de haut niveau dans le domaine de la technologie et de l’ingénierie. « Si nous voulons développer le Bénin, nous devons aller plus loin des services qu’offrent nos universités, investir dans la haute technologie. Il s’agit de promouvoir l’excellence et le Bénin a besoin d’ingénieurs formés de manière pointue. C’est un atout que nous allons travailler pour que notre pays en tire profit », a-t-il conclu.

Rastel DAN

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>