Claude Balogoun, représentant des artistes au CES: « Il est suicidaire de bloquer les élections en cours au FAC »

Claude Balogoun le représentant des artistes au CESIl est le représentant des artistes au Conseil économique et social (CES). Et il vient de donner sa position par rapport à la polémique qui continue d’enfler au sujet de l’élection des nouveaux administrateurs du Fonds d’aide à la culture prévue pour démarrer le 18 avril prochain.  Il s’appelle Claude Balogoun. Légaliste, il entend l’être dans ce processus pour lequel il appelle tous les artistes à la retenue et au calme pour un heureux aboutissement. C’était hier, dimanche 10 avril 2016, au siège de la structure Gangan Productions à Godomey, lors d’un point de presse.

Claude Balogoun a parlé. Et il semble bien sonner la fin de la récréation. Point de doute donc. Il est pour que se tienne à partir du 18 avril prochain, l’élection des nouveaux administrateurs au Fonds d’aide à la culture (FAC). « Il est suicidaire de bloquer le processus de désignation des nouveaux membres du Conseil d’administration du Fonds d’aide à la culture actuellement en cours », a-t-il déclaré lors du point de presse qu’il a donné. Et pour cause, selon ses explications, la tenue des élections relève d’un ensemble d’actes juridiques qui ont été pris. Ne pas faire donc les élections à bonne date, « nous entrainera dans un vide juridique avec des situations plus compliquées », s’est-il justifié. Mieux, pour Claude Balogoun, le Fonds d’aide à la culture est une dotation importante qui a positivement impacté les artistes et qu’on on ne saurait mettre en danger. « Grâce au Fonds d’aide à la culture que le gouvernement a bien fait de mettre en place, nous avons pu avoir beaucoup de festivals professionnalisés, beaucoup de créations, des artistes qui ont pu voyager pour participer à des festivals au plan international, des artistes qui ont pu se faire former, l’émergence des maisons de productions audiovisuelles, la réhabilitation de plusieurs salles de spectacles et espaces culturels…c’est donc un acquis que nous devons jalousement garder. Supprimer ce fonds fera beaucoup de chômeurs dans ce secteur », a expliqué le Conseiller Claude Balogoun. Et c’est pourquoi il a invité tous les acteurs culturels à la retenue pour que le processus électoral se déroule dans les règles de l’art. « Il nous faut savoir raison garder lorsque nous parlons de ce fonds. Nous devrions, normalement plaider pour que le Fonds soit augmenté. C’est pourquoi j’invite donc tous les artistes à retourner à leurs différentes fédérations pour tenir les assemblées tel qu’exigent les textes en vigueur afin de se faire désigner pour prendre part aux élections à partir du 18 avril prochain », a déclaré Claude Balogoun. Des élections à l’issue desquelles les différents problèmes soulevés, aux dires du conférencier, pourront être débattus avec l’ensemble de tous les acteurs pour le rayonnement du secteur culturel du Bénin.

Donatien GBAGUIDI

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>