.
.

.

Audience au ministère des affaires étrangères: « L’ambassadeur Rufin Zomahoun est tout aussi Béninois que Japonais », dixit SEM Saliou Akadiri


Saliou AkadiriLe ministre Saliou Akadiria reçu en audience samedi dernier, le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères japonais, SEM Minoru Kiuchi. Au menu des échanges, quatre (04) sujets principaux : les projets de coopération entre le Bénin et le Japon, les relations politiques entre les deux (02) pays à l’échelle régionale voire internationale, l’organisation prochaine de la TICAD au Kénya et l’invitation adressée du ministre Saliou Akadiri pour une visite prochaine au Japon.

« Je suis heureux de venir à Cotonou participer aux festivités du 1er août. Je voudrais vous féliciter pour l’organisation réussie de l’événement. J’aimerais aussi profiter de l’occasion pour saluer la coopération exemplaire entre nos deux (02) pays. » Le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères japonais, SEM Minoru Kiuchi, n’a pas manqué de féliciter l’ambassadeur Rufin Zomahoun, qui représente dignement le Bénin dans le « Pays du soleil levant ».

En réponse, le ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine, de la Francophonie et des Béninois de l’extérieur, SEM Saliou Akadiri a remercié son homologue nippon pour le déplacement de Cotonou, qui a été possible grâce au dynamisme de l’Ambassadeur Rufin Zomahoun. « Notre frère Rufin Zomahoun est tout aussi Japonais que Béninois. C’est pour vous dire combien l’ambassadeur Rufin Zomahoun est un élément essentiel du dispositif en matière de coopération entre le Bénin et le Japon. » Le patron de la diplomatie béninoise a saisi l’occasion pour remercier, à travers le ministre Minoru Kiuchi, le Gouvernement et le peuple japonais pour la qualité de la coopération développée avec notre pays depuis plusieurs décennies. «  Le chef de l’Etat, le Dr Boni Yayi, en vous recevant après le défilé du 1er août, a longuement parlé de la coopération entre nos deux (02) pays. Je voudrais vous remercier pour tout ce que vous faites et feriez encore pour que cette coopération aille de l’avant et ceci, dans les trois (03) domaines prioritaires que sont la santé et l’hygiène, le développement du secteur primaire (l’agriculture et la pêche surtout) et le renforcement des capacités humaines. Nous n’avons que des motifs de satisfaction par rapport aux relations de coopération entre nos deux (02) pays. »

Le ministre Saliou Akadiri a précisé que les réalisations de la partie japonaise dans chacun de ces domaines sont très nombreuses. La dernière en date remonte à mars, avec la signature de l’accord portant sur le projet de construction de l’Hôpital de zone d’Allada pour environ 10 milliards FCFA. Il a souligné qu’au plan politique, les relations entre le Bénin et le Japon sont aussi très proches, que ce soit pour des questions de préoccupation régionale qu’internationale. « Le Japon est un allié sur lequel le Bénin veut compter pour tenir ses engagements, notamment, à travers l’envoi de 800 militaires béninois sur le front anti-Boko Haram. En retour, le Japon peut compter sur le Bénin en ce qui concerne ses préoccupations sur le plan international. S’agissant des questions de la chasse aux baleines et de prise en otage de Japonais en Corée du Nord, le ministre Saliou Akadiri a déclaré avoir rendu compte au président de la République et soutenu que, sur ces deux (02) questions, le Japon peut compter sur le soutien indéfectible de notre pays.

Le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères japonais, SEM Minoru Kiuchi, a repris la parole pour promettre que le Japon mènera à terme tous les projets initiés avec le Bénin. Il a également remercié le Bénin pour son soutien au « Pays du soleil levant » sur la scène internationale, particulièrement dans son combat pour la réforme des Nations Unies et la chasse aux baleines. Il n’a pas manqué de demander le soutien de notre pays au Kenya, désigné pour abriter le prochain TICAD, avec l’accord de l’Union africaine. Aussi, a-t-il sollicité le soutien et le co-parrainage du Bénin dans le cadre de la présentation, au prochain sommet des Nations Unies, d’une résolution sur l’instauration de la Journée mondiale sur le tsunami, le 05 novembre de chaque année. Le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères japonais, SEM Minoru Kiuchi, a enfin adressé une invitation au ministre Saliou Akadiri pour une visite très prochaine au Japon.

Le ministre Saliou Akadiri a réaffirmé le soutien du Bénin aux initiatives japonaises et promis que tout sera mis en œuvre pour une participation active et de haute facture du Bénin au prochain TICAD. « Merci pour l’invitation qui m’a été adressée. Le Bénino-Japonais, l’ambassadeur Rufin Zomahoun mettra son dynamisme en œuvre pour que cette invitation soit honorée dans de brefs délais. » Le ministre Saliou Akadiri a enfin souhaité un bon retour à son homologue japonais, en attendant un autre voyage… au Bénin ou au Japon.

Source : Cell/COM MAIEA/FBE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *