.
.

Le triomphe de la vérité

.

Lancement de la CoP Nationale: Ancrer la culture des résultats dans les institutions publiques


Impulser une culture des résultats en Afrique. Tel est l’objectif visé par la Banque africaine de développement (BAD) à travers l’initiative des résultats pour l’Afrique (Afrik4R). Cette initiative, lancée depuis 2012, permet de mesurer le degré d’institutionnalisation de la Gestion axée sur les résultats de développement (GRD) et ses progrès au fil du temps et, d’évaluer les difficultés que rencontrent les institutions dans la mise en œuvre des politiques régionales. C’est pour atteindre cette vision qu’une évaluation de 72 heures de travail, a fait l’objet d’un atelier démarré ce lundi 28 avril à l’hôtel Azalai de Cotonou. Cette étude est basée sur le diagnostic de la capacité du Bénin en matière de GRD qui couvre cinq dimensions dont la santé, l’éducation, les infrastructures, le transport et l’énergie. Elle vise à apprécier la capacité du gouvernement à produire des résultats dans la formulation, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation pour atteindre les objectifs visés par les politiques de développement. Présidée par le ministre des Finances Jonas Gbian, et regroupant des acteurs de la société civile, les cadres du ministère des finances et du Plan, et bien d’autres responsables, elle a servi de tremplin au lancement de la Communauté béninoise de pratique de la gestion axée sur les résultats de développement (CoP-Bénin/GRD) et à la validation de l’évaluation du plan d’action dans le cadre de AfriK4R, qui, ces dernières décennies, s’est imposée comme une réponse aux défis qu’affrontent les gestionnaires publics face aux exigences légitimes des citoyens. Pour Daniel Ndoye, représentant la BAD, la CoP-Bénin vise à ancrer davantage la culture des résultats dans les institutions publiques et à accompagner la mise en œuvre des réformes essentielles en vue d’un plus grand impact des actions de développement sur le bien-être des populations. « Il pourra jouer un grand rôle dans le processus de mise en œuvre de la Stratégie de croissance et de la réduction de la pauvreté (SCRP) et des programmes structurants visant la transformation structurelle de l’économie à fort impact sur le développement humain », a-t-il ajouté. En effet, trois axes de réformes faisant partie des fondamentaux de la vision du développement du Gouvernement du Bénin sont retenus par Afrik4R en partenariat avec l’Union économique et monétaire Ouest africaine (UEMOA). Il s’agit de la mise en place des systèmes de gestion des finances publiques efficaces, la facilitation des échanges et la libre circulation des biens et des facteurs, puis enfin, l’amélioration de l’environnement des affaires pour le renforcement de la compétitivité. Des nombreuses discussions qui émaneront de ces trois jours de travail, le représentant de la BAD rassure qu’elles permettront de définir un cadre d’action collaboratif et des modalités de la contribution de la CoP Bénin-GRD à la mise en œuvre de la SCRP en mettant l’accent sur la nécessité de répondre aux attentes légitimes des populations. Il a réitéré l’engagement de la Banque à accompagner le Gouvernement béninois dans la mise en œuvre de ses politiques et programmes de développement. Pour sa part, le ministre des finances a fait remarquer sa présence comme étant une preuve de l’importance qu’accorde le gouvernement béninois au développement de la GRD. Pour ainsi parvenir à ses nombreux objectifs, la mise sur pied de la CoP Bénin a été effective. Elle est présidée par Servais Adjovi, le directeur de cabinet du ministre des finances.

Rastel DAN (Stag)

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page