.
.

Le triomphe de la vérité

.

Offensive diplomatique du Chef de l’Etat avec le président Ghanéen: Boni Yayi décroche plus de 22 milliards au secteur énergétique béninois


Ghana 2 (11)Après la visite d’amitié et de coopération du président ghanéen, le 10 septembre dernier, le Bénin a bénéficié d’une augmentation de 30 mégawats de puissance énergétique pour son réseau électrique. C’est ce qu’a annoncé, hier mercredi 11 septembre, lors d’une conférence de presse, le ministre Barthélémy Kassa entouré du directeur général de la Communauté électrique du Bénin (Ceb) et celui de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee).
Chose promise, chose faite. C’est ce qu’on peut retenir de la visite du président de la république du Ghana, John Dramani Mahama qui a promis, suite au plaidoyer du président Boni Yayi, augmenter la puissance énergétique du Bénin de 30 mégawats. Une promesse qui a été tenue déjà dans la soirée du 10 septembre dès son retour au Ghana. La confirmation a été faite par le directeur général de la Ceb, Djibril Salifou et le ministre de l’énergie et de l’eau, Barthélémy Kassa. Pour le ministre Kassa, « c’est ce genre de coopération sud-sud que nous voulons. Cette coopération dont les fruits ne vont plus tarder à jaillir pour le bonheur des populations. C’est ça le vœu du chef de l’Etat dans sa vision de donner aux Béninois l’eau et l’énergie électrique», a-t-il laissé entendre dans ses propos. Il a affirmé que la Ceb a constaté l’augmentation des 30 mégawats sur la ligne énergétique la nuit du 10 septembre 2013. Ce qui équivaut à un montant de plus de 22 milliards de francs Cfa que l’on ne peut obtenir d’un quelconque partenariat en si peu de temps et sans garantie. Cela s’explique donc par la diplomatie offensive du président Boni Yayi. Le ministre a fait part également de l’engagement du président ghanéen à aider le Bénin dans l’approvisionnement du Gaz pour le fonctionnement de la turbine à gaz de Maria Gléta qu’il a visitée. Aussi, les efforts que fournit le gouvernement afin de garantir une autonomie énergétique au peuple béninois, ainsi que le vœu de devenir un pays exportateur d’énergie électrique sont-ils apparus dans les propos du ministre. Il s’agit, entre autres, de la construction du barrage de Dogo, d’une capacité de 130 Mgwt et la construction par le biais de la Bid d’une centrale thermique. Selon le directeur général de la Sbee, Marius Hounkpatin, les besoins énergétiques actuels du Bénin tournent autour de 200 mégawats. Ce qui pourrait s’augmenter au fur et à mesure que le circuit d’alimentation serait en train de s’élargir.   Le directeur général de la Ceb a aussi fait le point du partenariat entre le Ghana et la Ceb et les procédures en cours afin de fournir à la Sbee une quantité suffisante d’énergie électrique.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *