.
.

Le triomphe de la vérité

.

Adoption hier du budget de l’année prochaine:Le budget de l’Assemblée Nationale plébiscité


Vue partielle des députés lors de l’adoption du budget

Réunis en séance plénière hier mardi 11 septembre au palais des gouverneurs à Porto- Novo, les députés ont adopté à l’unanimité à l’exception de l’abstention du député Raphaël Akotègnon, leur projet de budget, exercice 2013. Un budget qui s’équilibre en recettes et en dépenses à neuf milliards trois cent dix-huit millions six cent trente – trois mille huit – cent soixante (9.318.633.860) francs Cfa.

62 voix pour, zéro contre et une abstention. C’est ainsi que les députés ont voté le projet du budget du parlement exercice 2013. C’est un budget qui s’élève à 9.318.633.860 francs Cfa contre 9.737.351.083 francs Cfa l’année dernière. Soit une diminution de 4,30%. Cette diminution, selon les explications du président de l’Assemblée nationale, le professeur Mathurin Coffi Nago, est due à des suppressions et des réductions de crédits. Mais les députés Eric Houndété et Gobi Bado n’ont pas été d’accord avec l’usage de ces deux terminologies.

Pour eux, le parlement ne saurait parler de suppression et de réduction. Car, justifient t-ils, le budget est vu à la baisse compte tenu de la crise financière qui sévit dans le pays. Ainsi, ils ont proposé qu’en lieu et place de suppression et réduction, on parle plutôt de non reconduction de certains crédits dans la ligne budgétaire de l’Assemblée nationale. Une proposition que le président Nago a approuvée tout en explicitant l’utilisation desdites terminologies.

Le budget 2012 exécuté à 52,83%

Conforment aux dispositions de l’article 151 du Règlement Intérieur de l’Assemblée nationale, le Budget 2013 a été élaboré avec une présentation du point d’exécution du budget 2012 au 30 juin. Ainsi des 9.737.351.083 de francs Cfa de crédit inscrit au budget 2012 de l’Assemblée nationale, 5.144.319.086 de francs Cfa ont été consommés au 30 juin 2012 soit 52, 83% du total du budget.

Au chapitre des dépenses réparties à cette date du 30 juin 2012, 2.663.408.518 de francs Cfa ont été engagés pour les dépenses du personnel, 976.370. 566 de francs Cfa pour les achats de biens et services. Au chapitre des dépenses non réparties, l’achat de biens et services pour la même période s’est vu consacré 1.112.523.003 de francs Cfa tandis que 96.580.923 de francs Cfa ont été engagés pour les autres transferts courants de ce chapitre à la même date.

Dans le dernier chapitre, celui des équipements socio-administratifs, 295.436.076 de francs Cfa ont été dépensés ou engagés. Au total donc 52, 83% (5.144.319.086 de francs Cfa ) des 9.737.351.083 de francs Cfa du budget 2012 que l’administration parlementaire a consommés après 6 mois d’exercice.

Il est à souligner qu’à cette date, c’est la somme de 4.639.790.476 de francs Cfa que l’Assemblée nationale a reçue du Ministère des Finances, soit 47,65% des ressources annuelles attendues.

Hugues E. PATINVOH

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *