.
.

Le triomphe de la vérité

.

SANTE:Le rhume


Comme chaque année, le retour de l’harmattan déclenche les premières épidémies de rhume, avec leur cortège de narines bouchées, de nez qui coulent, d’éternuements, de fièvre, toux et multiples désagréments. Extrêmement contagieux, le rhume se guérit au bout de quelques jours, avec ou sans traitement.

Le rhume est une infection de la famille des rhinovirus. Il en existe au moins deux cents. Les muqueuses abritent le virus environs 15 jours. La contagiosité démarre une petite semaine avant que le nez se mette à couler. Elle est maximale pendant la maladie et diminue ensuite pour disparaître.

 Les virus se reproduisent dans les voies respiratoires humaines et voyagent dans les postillons. Il suffit de quelques micro-gouttelettes lancées à l’occasion d’un éternuement ou d’une conversation pour être contaminé. Extrêmement contagieux, les virus se transmettent comme une traînée de poudre : dans la rue, au marché, dans les transports en commun, bref dans les ambiances confinées comme les bureaux, les lieux de travail.

Les symptômes du rhume

Généralement, chez les personnes atteintes de rhume, on note :

Les picotements dans les narines : Par ces picotements, les cils vibratoires signalent qu’ils sont gênés par la par la présence d’un intrus (poussière, virus, bactérie ou autre).

L’éternuement : C’est un réflexe, dû à l’irritation des muqueuses du nez, pour dégager les voies respiratoires.

Le nez qui coule : présentent dans les muqueuses nasales, les cellules spécialisées dans la lutte contre l’infection montent au front. Les membranes du nez et des sinus sont le siège d’une inflammation et gonflent. Les liquides contenus dans les vaisseaux lymphatiques s’écoulent par les narines.

Le nez bouché: dans une seconde phase, les cellules ordonnent aux globules blancs de se rendre sur place. Ce qui donne la sensation d’avoir le nez bouché. On respire difficilement, davantage par la bouche. A ces symptômes il faut ajouter une fièvre, et parfois une toux. Il est à rappeler que la maladie touche toute la sphère ORL (nez, gorge, oreilles)

Comment traiter son rhume ?

De nombreux produits vendus en pharmacie sans ordonnance peuvent soulager les symptômes liés au rhume. Il est toutefois conseillé de se méfier des médicaments qui associent plusieurs propriétés. L’on peut, cependant, par des méthodes plus souples, faire face à la maladie. L’on peut commencer par faire baisser la fièvre par la prise d’aspirine ou de paracétamol et procéder au lavage régulier du nez à base d’eau de mer ou salée, afin d’aider à faire circuler les fluides.

Il est fortement recommandé de ménager son organisme, car, quand un rhume est le signe que le système immunitaire n’a pas réussi à se défendre correctement contre les virus présents dans l’environnement. Il est essentiel d’avoir un nombre d’heures de sommeil suffisant. Il est aussi important de consommer abondamment de l’eau, au minimum 1,5 litre par jour (eau, jus de fruits, tisane, etc), car absorbant des liquides, on favorise le drainage et l’évacuation des saletés. Egalement conseillés, les bains ou douches chaudes, étant donné que la vapeur d’eau décongestionne les voies respiratoires.

Il est aussi recommandé de pratiquer des inhalations, penché au-dessus d’un récipient d’eau chaude, la tête recouverte d’une serviette. L’on peut, éventuellement, ajouter à cette eau chaude quelques gouttes d’eucalyptus pour ses vertus antiseptiques. Enfin, il est inutile de prendre des antibiotiques quand on traverse un épisode de rhume. Car les virus, à la différence des bactéries, ne sont pas sensibles aux antibiotiques.

Pour les enfants, il est conseillé de pratiquer des lavages de nez avec du sérum physiologique et de les inciter à se moucher. Et évidemment, de faire baisser la fièvre avec des médicaments pédiatriques. Quand aux médicaments qui débouchent et arrêtent le rhume, ils leur sont contre-indiqués. Si les symptômes persistent au-delà de trois jours, mieux vaut consulter un médecin pour éviter les complications possibles (otites, bronchites, etc.)

Le médecin en dernier recours

Il est conseillé de consulter le médecin dans certains cas, par exemple si la fièvre ou la toux dure et si des maux d’oreilles surviennent ou si les symptômes s’éternisent (plus de dix jours).Car le rhume peut se surinfecter et atteindre les voies respiratoires ou entraîner une sinusite, une bronchite ou une otite. Si vous vous soignez avec des comprimés achetés sans prescription, ne poursuivez-pas le traitement au-delà de quatre jours, en raison des risques d’assèchement et de lésion des muqueuses. De manière générale, tout rhume qui est mal supporté avec des symptômes exacerbés, mérite une consultation.

Flore S. NOBIME

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *