.
.

Le triomphe de la vérité

.

Polémique à l’Agence nationale de gestion de la gratuité de la césarienne:La ministre de la santé rapporte l’arrêté contesté et invite à la poursuite des activités


Après avoir suscité des remous, la nomination d’une nouvelle directrice à la tête du Conseil d’Administration (C.A.) de l’Agence Nationale de gestion de la gratuité de la césarienne (Angc) fait désormais partie du passé. En effet, au cours d’une rencontre qui a eu lieu lundi dernier à son cabinet avec les membres du CA-Angc, le Professeur Dorothée Kindé Gazard, ministre de la santé, est revenue sur sa décision, ramenant ainsi le calme au sein du CA pour la bonne marche des activités à l’Angc.

« Je rapporte l’arrêté portant nomination des nouveaux membres au sein du Conseil d’administration de l’Agence nationale de gestion de la césarienne (Angc) et je demande que les membres du Conseil d’Administration se réunissent dans les plus brefs délais afin de poursuivre les activités de l’Angc. La décision a été déjà notifiée aux intéressés et une lettre explicative a été envoyée au ministre de la famille lui signifiant que le processus est suspendu pour le moment». Ainsi s’exprimait lundi dernier Dorothée Akoko Kindé Gazard lors de la séance d’échange qu’elle a eu avec les anciens membres du Conseil d’Administration de l’Agence nationale de gestion de la gratuité de la césarienne.

 A en croire la ministre de la santé, cette nomination n’était pas soutenue par des intentions inavouées : « Bien au contraire, c’est pour faire les choses normalement que j’ai agi ainsi. ‘’Seuls les imbéciles ne changent pas’’, dit-on. Cette nomination comme vous vous en doutez s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la vision de chef de l’Etat dans le secteur de la santé. Une vision chère au gouvernement et à son chef qui entend diminuer les souffrances et les peines des futures mères.

Ainsi, 4 mois après les nominations qui sont intervenues au ministère de la santé, j’ai jugé utile de modifier la composition du C.A., puisque le représentant du ministre de la santé au sein du conseil n’était plus au poste », a ainsi clarifié la ministre. Pour elle, il faut à tout prix éviter un vice de procédure et attendre la prise d’un décret en Conseil des ministres pour pourvoir au remplacement des nouvelles personnes à la tête du Conseil d’administration de l’Angc.

En effet, suite à la conférence de presse donnée la semaine dernière par deux ordres de la santé, le Professeur Dorothée Akoko Kindé Gazard a entrepris de rencontrer les différents protagonistes. Lundi dernier, les 5 ordres de santé ont été reçus par l’autorité et le mardi, ce fut le tour des membres du Conseil d’administration de l’Angc et des membres du Front uni des organisations syndicales de la santé (Fuoss). Prenant acte des déclarations du ministre, le vice-président du conseil, M.Saliou, au nom du C.A. a remercié la ministre pour cette heureuse initiative et saisit l’occasion pour présenter à la ministre et aux membres de son cabinet les préoccupations de l’Angc.

« Nous avons noté une absence des commissaires aux comptes depuis deux ans que l’agence existe ; un déficit de ressources a été constaté sur l’exercice 2010, les cadres de l’agence ont été nommés sans aucun respect des normes et le bail du logement très élevé », a ainsi déploré M.Saliou. Face à cette situation la ministre a invité l’Angc à lui adresser une correspondance lui notifiant tous ces dysfonctionnements. « Sachez que j’ai toujours prôné le dialogue et je souhaite que tout se passe dans le dialogue et l’apaisement », a ainsi souligné Dorothée Akoko Kindé Gazard.

Flore S. NOBIME

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *