.
.

Le triomphe de la vérité

.

Kora édition 2008: Tout sur les 4 artistes béninois à l’assaut du trophée continental


 
Le 6 décembre prochain, l’édition 2008 des trophées « Kora » sera effective au Nigéria.  Les artistes africains vont une fois encore participer au festin culturel annuel pour jauger à la face du monde entier, la carrure de leur carrière musicale. Et comme d’ordinaire, les artistes béninois se sont également invités dans cette messe culturelle dans l’espoir de décrocher le trophée continental tant envié par nombre d’artistes. A l’instar des lauréats de ce concours tels que « Gbessi Zolawadji » et « Jolidon » qui ont su tenir tête dans les années antérieures à d’autres artistes africains pour décrocher ce trophée, 4 artistes béninois ont pris pour cette nouvelle édition, la responsabilité de représenter dignement le Bénin. Il s’agit bien d’artistes bien connus par le public béninois. Parlant de ces candidats, on peut citer « le groupe H20 », « le groupe Zém », « Ardiess Posse » et « Ricos Campos » qui sont allés tenter leur chance à ce grand rendez-vous culturel qui regroupe les grands noms d’artistes africains.

Les chances de chacun des représentants béninois au trophée
Le Bénin a-t-il réellement des chances d’être compté parmi les lauréats de ce trophée continental qui se déroulera le 6 décembre prochain ? Avant de répondre à cette interrogation, il paraît d’abord utile de faire une analyse minutieuse de la carrure professionnelle de ces quatre représentants destinés à porter le flambeau de notre pays au sein de ces nombreux candidats qui envient aussi follement  le titre du meilleur artiste au « Kora 2008 ».

Ardiess Posse
Il est vrai qu’aujourd’hui, ce groupe a réussi à confirmer sa suprématie par rapport au Hip-Hop béninois, mais, fait-il l’unanimité sur le plan national ? Une chose est claire aujourd’hui sur cette question. Selon les témoignages, Ardiess Posse a convaincu de part la qualité de ses différentes prestations. Mais l’unanimité, il ne l’a pas encore faite autour de lui, puisque au sein de la jeunesse qui principalement est friande de cette musique, il y a encore une portion qui reste toujours dubitative quant à l’appropriation du Hip-Hop. Toutefois, le Nigéria étant un pays anglophone et par conséquent amoureux de la tendance « Hip-Hop », ils pourront bien tirer leur épingle du  jeu.

H20 Assouka
Le Hip-Hop d’inspiration traditionnelle, c’est ce qu’a servi jusque-là le groupe H20 Assouka.  A voir l’immensité de la foule qui se déplace à chaque fois que ce groupe anime un concert, on peut déjà affirmer que ces artistes font bien l’unanimité du public béninois. Mais l’autre chose, c’est de se demander si le Hip-Hop d’inspiration traditionnelle s’accordera au goût des Nigérians appelés à  accueillir les manifestations. Certes, le groupe est très apprécié du public béninois, mais, parviendra-t-il à convaincre les Nigérians qui seront témoins de leurs prestations et dont le vote sera très déterminant pour dégager les lauréats de l’événement.

Ricos Campos
A une période de sa carrière artistique, « Ricos Campos » a réussi à s’imposer aux mélomanes béninois. Mais il faut préciser également qu’il a actuellement baissé de forme même s’il s’efforce toujours de rester constant dans le mouvement. Une chose est néanmoins sure. Ricos Campos a un grand bagage artistique à faire valoir sur d’autres frontières autres que celles béninoises. Mais ceci est-il suffisant pour qu’il puisse réellement tirer son épingle du jeu lors des trophées Kora prochains ? Les prochains jours nous situeront.

Le groupe « Zém »
Ce groupe d’artistes constitués de jeunes gens  font aujourd’hui partie de la nouvelle génération montante d’artistes qui émerge sur le plan national. Parlant donc d’artistes béninois produisant de bons sons, on comptera certainement le groupe « Zém ». Mais, il s’avère indispensable de préciser que ce groupe même  s’il a réussi à se faire une bonne image dans l’opinion aujourd’hui, on est en droit de rester dubitatif par rapport à sa popularité. Peu de gens connaissent l’existence de ce groupe si l’on doit sortir du Sud pour sonder leur côte de popularité au sein des mélomanes des autres régions de notre pays. Toutefois, c’est déjà un grand pas que ce groupe a fait pour avoir réussi à sortir la tête pour la présélection de cette compétition continentale. Il faut alors louer leur courage d’avoir percé le  labyrinthe de cette grande messe culturelle. Pour ce qui nous concerne, nous souhaitons bonne chance à tous les candidats.
Donatien GBAGUIDI

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *