.
.

Le triomphe de la vérité

.

Accès limité des populations à Internet au Bénin: Un frein pour l’usage des blogs


 Les bloggeurs, on  en compte pas beaucoup au Bénin. raison de l’accès limité des populations à Internet.

 Dans beaucoup de pays du monde et surtout africains, le blog a déjà fait son entrée dans divers secteurs d’activités. «Au Sénégal, écrit le journaliste Ibrahima Lissa Faye, les intellectuels tentent de jouer leur partition dans l’édification d’un Etat de droit et l’émergence d’un esprit républicain avec cet outil technologique (www.robertsagna.com/ ». Au Bénin, le blog, véritable vecteur aujourd’hui de partage de l’information fait figure de parent pauvre dans la vie quotidienne. C’est à croire que le pays vit en retrait de l’évolution technologie qui ne finit pas de surprendre. Mais non. L’Internet est une réalité au Bénin depuis une dizaine d’année. Si aujourd’hui, on peut compter au bout des doigts ceux qui tiennent véritablement un blog  ou qui en savent quelque chose,  cela est  en grande partie dû à l’accès limité des populations à internet. En effet,  au Bénin une grande partie de la population n’a toujours pas accès à Internet, outil qui fait désormais partie intégrante de la vie. Le grand problème encore est que la connexion Internet demeure toujours chère. Les trois principaux fournisseurs d’accès à Internet que sont Bénin Télécoms (ex- OPT), Pharaon Télécom et OTI pratiquent des prix élevés pour la bourse du  Béninois moyen. Rare sont les familles qui disposent d’une connexion  à la maison. La connexion Wi-Fi qui pourrait permettre à beaucoup de famille de se connecter à la toile est presque inexistante ou méconnue. De plus, les cybers centre et cybers cafés pratiquent des prix élevés. Une heure de navigation coûte entre  300, 400 et 500 FCFA  dans les quelques cybers  de Cotonou, Porto-Novo, Parakou et autres villes secondaires, avec à la clé  des connexions lentes malgré l’augmentation récente de la bande passante. Il faut souvent mettre des heures pour pouvoir télécharger un fichier de quelques méga octets. Le blog est un système simple de publication sur le Web et sur le mobile (Wap, Imode, Mms). Le blog est un canal de libre expression et de partage d’information à la portée de tout le monde. Les populations pourraient l’utiliser dans beaucoup de domaines d’activités non sans dénoncer les tares de la société et les mauvais agissements des dirigeants du pays. Mais, il faudrait encore attendre quelques années pour les voir pratiquer cet exercice dans leur vie. Par ailleurs,  sur une population estimée aujourd’hui à 7 millions d’habitants en 2004, 0, 025 millions sont des internautes. Et dans ce lot, très peu  dispose d’un weblog. Parmi cette population d’internautes, les professionnels  des médias qui sont censés être à la pointe de la révolution, sont aussi on ne peut plus mal lotis. «Il a fallu que je vienne  au Danemark pour connaître un blog et même en disposé», confie Casimir Atchokossi, un des 21 journalistes  actuellement en  formation  à Danida Fellowship Centre  à Copenhague sur le thème «Médias et démocratie». Celui-ci n’est pas le seul dans le cas. Ils sont nombreux les  journalistes qui grce à divers ateliers de formation à l’intérieur comme à l’extérieur du pays ont aujourd’hui un blog.  «C’est grce à une  formation de Institut Panos Afrique de l’Ouest que j’ai créé mon premier blog (http://sessi.afrikblog.com) que j’anime bien », déclare Sèssi Tonoukouin.  Quand l’accès à la connexion Internet n’est presque pas disponible pour tous dans le pays,  il est inconcevable que les populations  surtout celles qui vivent dans les localités rurales puissent tenir un blog. Avec  la vitesse de l’évolution de la technologie, il est fort probable que d’ici à 2025 ou 2050,  des Béninois  en ge aujourd’hui de voter  ne puisse pas connaître un blog, une technologie de leur époque.

Christophe D. ASSOGBA
 

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



3 thoughts on “Accès limité des populations à Internet au Bénin: Un frein pour l’usage des blogs

  1. SONDJO D Bertrand

    je partage largement votre point de vue. Cependant, il faut completer au passage que le pouvoir actuel fait de gros efforts. La mise sur le marché du zékédé et l’expérimentation de la connection via le gsm -en cours au niveau de MTN et MOOV- doit nous donner espoir. Ceci dit, disposer d’un blog ou d’un site web n’est pas encore accessible pour tous. C’est entre autre le combat quotidien de l’ONG PEOPLE ONLINE. Pour en savoir plus, cliquez sur http://www.ongpeopleonline.org ou écrivez nous dans info@ongpeopleonline.org

  2. aristote

    c’est vrai que le zekédé et le Kanakoo ont été mis en service. mais voussavez que le zékédé internet semble ne pas répondre à l’ère technologique du temps puisqu’il est impossible de l’utiliser sur un ordinateur muni de Vista. il y a incompatibilité et il faut coute que coûte Windows XP. voilà encore une réalité.

  3. test

    jjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjj

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *