.
.

Le triomphe de la vérité

.

Passation de service à la Direction générale de la Police Républicaine: Voici la mission du nouveau DGPR, Soumaïla Allabi Yaya


Vues : 0

Dix-huit mois après la création de la Police Républicaine, l’instance de sécurité et de défense a connu son deuxième Directeur nommé par le Chef de l’Etat, Patrice Talon. Il s’agit de Soumaïla Allabi Yaya qui a pris les rênes de la Direction générale de la Police Républicaine, le lundi 22 juillet 2019, au cours d’une cérémonie présidée par le Ministre de l’Intérieur Sacca Lafia. Le nouveau contrôleur général s’est fixé plusieurs objectifs en vue de faire rayonner sa troupe au Bénin comme à l’international.

Le nouveau Directeur de la Police Républicaine Soumaïla Yaya, reconnu comme un homme doté d’une discipline de militaire et d’une rigueur légendaire, s’est donné les consignes qu’il faut à la troupe pour un rayonnement de la Police républicaine et combattre l’insécurité, la criminalité transfrontalière et le terrorisme. « Nous devons penser autrement l’avenir de la Police républicaine en gouvernant par l’exemple et en mobilisant les fonctionnaires de police autour des défis qui sont les nôtres sur des bases saines et dans le strict respect des règles éthiques et vertueuses et par le travail. Nous devons façonner le devenir de la Police républicaine en transformant ses personnels par l’acquisition d’une conscience plus accrue qui fera naitre en son sein les valeurs cardinales que sont : l’éthique et la vertu, le désintéressement et l’esprit de sacrifice, le travail, l’excellence et l’efficacité », a dit le Contrôleur général devant le parterre d’invités à la cérémonie, notamment le Ministre de l’Intérieur, Sacca Lafia. Désormais, une nouvelle vision sera suivie au sein de la Police Républicaine, et axée sur le désir de lever les obstacles des grandes priorités sécuritaires réaffirmées par le gouvernement, et de faire de la Police républicaine une institution humaine, forte, efficace, crédible et professionnelle au service du peuple béninois et de ses institutions. Selon le Contrôleur général Soumaïla Yaya, la mise à exécution de cette vision passe par une nouvelle méthode de travail qui vise à atteindre certains objectifs entre autres : garantir le niveau d’exécution des missions dévolues et confiées à la Police Républicaine, relever les défis actuels nés de la délinquance et de la criminalité, relever le défi de la cohérence opérationnelle et de la modernisation, œuvrer au relèvement de la capacité opérationnelle de l’institution, rallumer chez le personnel la passion de travailler avec diligence et effort de soi pour accomplir les missions assignées à la force, promouvoir la culture de l’excellence par la compétence et la rigueur des membres du personnel, promouvoir une véritable politique de gestion des ressources humaines, assurer l’égale participation des hommes et des femmes aux missions en fonction de leur compétence professionnelle, contribuer au rayonnement de la Police républicaine à l’intérieur et à l’extérieur du pays. « Nous allons adapter notre institution aux nouveaux défis qui sont les nôtres pour permettre aux populations de surmonter la pauvreté, la maladie, l’ignorance, l’analphabétisme. Nous devons assurer la sécurité humaine dans notre pays », a promis le DGPR, Soumaïla Allabi Yaya.

Bientôt un recrutement de 500 nouveaux policiers républicains
Prenant la parole, le Ministre Sacca Lafia ne doute point des qualités du nouveau Directeur qui, étant un « homme de terrain et d’écoute, doté d’une capacité d’impulsion et d’anticipation », devra être un mobilisateur, un rassembleur et un manager avisé. « Vous devrez retenir, évaluer, moduler, orienter toutes les contributions vers la direction qui vous permettra d’atteindre le plus vite possible les objectifs attendus de l’institution policière que vous incarnez », a précisé le Ministre de l’Intérieur, Sacca Lafia. Il a aussi attiré son attention sur l’attente des populations sur l’enjeu sécuritaire. « Retenez qu’il y a urgence car, les Béninois fondent beaucoup d’espoir dans les missions de sécurisation qui constituent une priorité pour le Président de la République et pour l’ensemble de son gouvernement », a-t-il ajouté avant de le convier à restaurer la confiance, faire reculer la violence, les incivilités, de trouver les solutions pour que la sécurité des populations soit assurée quotidiennement et durablement. Dans son allocution, le Ministre Sacca Lafia a rassuré la troupe de l’engagement du gouvernement à renforcer davantage l’unité pour pallier au léger recul observé dans la lutte contre l’insécurité et le grand banditisme. « La Police républicaine devra recruter très prochainement 500 nouveaux policiers », a-t-il annoncé au même titre que la restructuration de certains commissariats de police, l’apport au soutien médical, l’actualisation des services avec les nouvelles technologies de l’information, et autres. Avant de passer le commandement de la Police Républicaine à son adjoint, l’ancien Contrôleur général, Nazaire Hounonkpè, s’est réjoui des actions menées à la tête de l’unité de sécurité et de défense. « Vous m’aviez permis de mettre en œuvre votre réforme phare qui est la création d’une force unique de sécurité. La tâche n’a pas été facile et être pionner, ce n’est pas facile. L’insécurité a reculé, les corridors sont débarrassés des barrières, nous sommes passés d’environ 200 unités territoriales à 400 améliorant ainsi le taux de couverture sécuritaire du pays », a-t-il dit tout en réaffirmant son engagement à accompagner le nouveau Contrôleur général dans l’atteinte de sa mission.

Rastel DAN

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page