.
.

Le triomphe de la vérité

.

Entretien avec Mathias Déguenon, coach adjoint des écureuils juniors:« Nous pouvons nous tirer d’affaire si nous nous prenons au sérieux »


Mathias Déguenon, l’adjoint d’Ulrich Alohoutadé, entraineur principal de la sélection junio

Qualifié pour la Can U-20 qui aura lieu en Algérie en mars de l’année 2013, le Bénin a hérité de la poule A. Il va donc évoluer aux côtés de l’Algérie, du Ghana et de l’Egypte. A travers un entretien, Mathias Déguenon, l’adjoint d’Ulrich Alohoutadé, entraineur principal de la sélection junior, livre ses impressions. Confiant que le Bénin peut se tirer d’affaire, il pense que ce sera le fruit d’une bonne et sérieuse préparation. Lisez plutôt.

L’Evénement Précis: Algérie, Ghana, Egypte. Ce sont vos prochains adversaires à la prochaine Can juniors. Quelles ont été vos impressions à l’issue du tirage au sort ?

Mathias Déguenon : Bonnes (sourires). Honnêtement, pour moi, c’est un bon groupe pour le Bénin. Puisqu’il va nous permettre de nous révéler au monde. Car, je pense que nous pouvons nous tirer d’affaire si nous nous prenons au sérieux.

Vous le pensez-vraiment ?

Oui. Puisque nous ne nous sommes pas qualifiés par hasard. Et une fois qualifiés, nous devons nous attendre à affronter toutes les équipes, notamment, le Ghana, le Nigéria, l’Egypte, l’Algérie ou le Mali. Mais, le sort a voulu que ce soit le Ghana, l’Egypte et l’Algérie qu’on croise pour le premier tour. Nous ferons avec. Moi, je n’ai pas peur et je crois que c’est pareil pour les autres. Tout ce qui va faire la différence, c’est la préparation que chaque équipe va avoir.

Un mot sur vos adversaires ?

L’Egypte on le sait tous, a gagné deux fois déjà cette compétition, le Ghana trois fois et l’Algérie une fois. Donc, nous avons à faire à des champions, les habitués de la compétition qui pratiquent aussi un football très rapide et de bon niveau. Je pense bien qu’il faut qu’on se mette à leur niveau et c’est possible parce que nous avons des jeunes qui sont capables de se donner à fond dans un match.

Se mettre au niveau des autres suppose un plan de préparation cohérant. En avez-vous déjà?

Par rapport au plan de préparation, nous l’avons déjà déposé au comité qui sans doute est en train de l’étudier pour sa validation. Cette feuille de route est composée de trois phases dont la première est la détection qui a démarré avec l’ouverture du championnat. La seconde phase, regroupements internes des joueurs détectés, sera suivie de la troisième et dernière phase qui sera la préparation proprement dite. A ce niveau, nous estimons faire des regroupements à l’extérieur et livrer une série de matches amicaux.

Propos recueillis par Anselme HOUENOUKPO (Coll)

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *