.
.

Le triomphe de la vérité

.

En tournée dans la 14ème circonscription: Bio Tchané et Assan Seibou accueillis en  grande pompe à Copargo, Ouaké et Sèmèrè


Visits: 10

Dans l’après-midi du samedi 13 avril 2024, les populations de Copargo, Ouaké et de Sèmèrè ont réservé un accueil chaleureux aux leaders du parti Bloc Républicain et à l’honorable Seibou Assan, président du groupe parlementaire Bloc Républicain. La délégation conduite par le président du BR, Abdoulaye Bio Tchané a été accueillie  dans une ambiance pas des moindres. A Sèmèrè et Ouaké, fiefs du président Abdoulaye Bio Tchané, la maison des jeunes était archicomble. Toutes les couches de la société réunies étaient particulièrement fières de leur leader ABT. Chants, danses et slogans sont fièrement scandés par des femmes à la gloire du ministre d’Etat. Elles sont fières des promesses tenues par le gouvernement du Président Talon pour la construction annoncée de la route de la paix, le marché de Kassou-Allah etc. Et surtout du ministre Bio Tchané qui travaille à ses côtés afin que lesdites réalisations soient une réalité. Après Sèmèrè et Ouaké, Copargo, fief du député Assan Seibou, président du groupe parlementaire Bloc Républicain et qui a plus donné de voix au parti BR lors des dernières législatives, était également noire de monde. Cette rencontre qui fait office de réédition de comptes était également l’occasion de la remobilisation des militants dans ces communes. A l’occasion, le président Bio Tchané a rappelé les différentes réalisations du gouvernement dans la 14è circonscription en général et dans la commune de Copargo en particulier avant d’inviter les populations à une remobilisation a l’effet que toute la commune soit BR aux échéances électorales prochaines. Après quoi, il a expliqué les dispositions à prendre pour que le parti triomphe du code électoral. Le ministre d’Etat a aussi remercié les militants pour tous les efforts consentis au cours des élections législatives passées. A sa suite, les députés Assan Seibou et Alidjanatou Arekpa ont expliqué et édifié les populations sorties massivement sur les différentes lois votées à l’assemblée par la 9ème législature.

Sèmèrè, Ouaké et Copargo fiers de la combativité du député Assan SEIBOU

Dans toutes les trois communes, Sèmèrè, Ouaké, Copargo, le député Assan Séibou a été particulièrement félicité et ovationné pour sa loyauté et son dévouement aux côtés du ministre d’Etat et du Président Talon. En effet, pour cette première descente dans sa base à Sèmèrè, Ouaké et Copargo aux lendemains de l’actualité sur l’examen à l’assemblée nationale de la proposition de loi portant révision de la constitution, le président du groupe parlementaire, Assan Séibou a reçu un accueil chaleureux pour sa bravoure et sa combativité à défendre ce dossier lié à sa proposition de loi portant révision de la constitution. Il a d’ailleurs remercié ses militants et saisi cette occasion d’échanges directs avec les populations pour expliquer largement cette initiative qui, dit-il, vise à éviter le blocage en 2026. L’honorable Assan Séibou a témoigné à sa base que cette initiative lui a permis de noter avec satisfaction le soutien indéfectible du président de son parti et de 71 députés à l’Assemblée nationale. C’est aussi une satisfaction pour les populations à la base qui ont salué sa loyauté et sa fidélité envers le président Bio Tchané et le Chef de l’Etat, Patrice Talon. Elles ont particulièrement apprécié sa combativité pour avoir défendu vaillamment cette proposition de loi. Sur le code électoral, le président du groupe parlementaire Bloc Républicain, Assan Séibou est revenu sur les modalités et les changements contenus dans le code électoral tout en insistant sur la réforme du système partisan. Il a fait savoir que l’objectif est d’avoir de grands partis politiques d’envergure qui seront présents dans toutes les 77 communes du Bénin.

Assan Seibou, président du groupe parlementaire Bloc Républicain

…………………………………………………………………………………………………

Lire ci-dessous les explications du député Assan Seibou sur le code électoral

 « Je veux que vous notez clairement ce que nous avons adopté dans le nouveau code électoral et les changements qu’il y a eu. Chaque fois qu’on veut faire des élections, on regarde le code. Le code, ce sont les lois qui organisent nos élections, qui régissent nos élections. Dans le pays, nous avons décidé de réduire le nombre de partis politiques. Nous avions 248 partis avant. Dans un pays comme le Bénin, ce n’est pas normal. On a fait des réformes et aujourd’hui, Dieu merci, nous avons trois partis à l’Assemblée. Le souhait, ce n’est pas qu’on retourne à 200 ou à 100. Il faut mettre les conditions pour que nous n’ayons plus beaucoup de partis. Pour cela, quand nous regardons le code, nous disons que la première des choses qu’il faut préserver est le fait que le nombre de partis n’aille pas croissant. Avant, nous avons dit qu’il faut avoir 10 % sur le plan national pour participer au partage des sièges à l’Assemblée nationale pour les députés. Mais on a remarqué  que quand quelqu’un crée son parti et il s’arrête à Porto-Novo, Cotonou et Calavi,  quand il fait une bonne campagne il a les 10 %. Il n’a pas besoin de venir à Bassila ou dans les autres partis du pays pour avoir des militants. Puisque nous voulons de grands partis et les partis soient sur toute l’étendue du territoire national, on a élargi le pourcentage pour que le parti soit national afin de garantir l’unité nationale ».

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page