.
.

Le triomphe de la vérité

.

Soutenance de thèse à l’Ecole Doctorale des Sciences de l’Ingénieur: Carlos Houngbèmè décroche son grade de docteur en énergies renouvelables


Visits: 19

L’Université d’Abomey-Calavi a enregistré, le vendredi 29 mars 2024, un nouveau docteur dans la spécialité ‘’efficacité énergétique et énergies renouvelables’’. Il s’agit de Carlos Alain Houngbèmè qui a soutenu sa thèse de doctorat à l’Ecole Doctorale des Sciences de l’Ingénieur (ED-SDI) sur le thème : « Etudes expérimentales et numériques des propriétés hygrothermiques de quelques essences de bois tropicaux du Bénin en vue d’améliorer le confort hygrothermique du bâtiment ».

Carlos Alain Houngbèmè, nouveau docteur

Ce que vous devriez savoir : Avec la côte A, Carlos Alain Houngbèmè a été élevé au grade de docteur de l’Université d’Abomey-Calavi dans la spécialité ‘’efficacité énergétique et énergies renouvelables’’. Il a défendu les résultats de ses travaux de recherche devant un jury international présidé par le Professeur Mohamed Gibigayé. En effet, la thèse pose la problématique de la valorisation des matériaux de construction biosourcés à impact environnemental réduit. Dans ce cadre, l’impétrant a étudié les propriétés physiques, et hygrothermiques de neuf essences de bois tropicaux fréquemment exploités dans la construction au Bénin.

Qu’est-ce qu’il faut retenir : Selon l’impétrant, ce qui a motivé le choix de ce sujet, c’est d’une part, comment pallier aux problèmes de chaleur et autres et d’autre part, profiter des bienfaits du bois. Au terme de cette recherche, les résultats obtenus montrent que les essences testées couvrent une large gamme de densité basale, présentent pour la plupart un retrait moyen, une anisotropie et une nervosité présageant une bonne stabilité en service. « Le Gmelina arborea et l’Acacia auriculiformis se sont révélés comme étant les essences les plus légères et les plus thermiquement isolantes », a fait savoir Carlos Alain Houngbèmè. Selon ses explications, les études expérimentales laissent voir des régressions linéaires très proches de l’unité de l’infradensité des bois. Cette thèse vient renforcer la base de données des bois tropicaux en apportant notamment des mesures plus locales facilitant le dimensionnement et la promotion des structures en bois. « C’est dans le but d’améliorer le confort hygrothermique dans le bâtiment. On se base souvent sur les données des pays étrangers pour faire le bilan. Nous nous sommes dits qu’au Bénin, il faudrait qu’on mette en place une base de données sur les matériaux qui existent », a expliqué le Professeur Aristide Houngan. Pour le Professeur Mohamed Gibigayé, on a besoin de confort à l’intérieur lorsqu’on a construit un bâtiment. « Avec son travail, on peut faire des revêtements pour bloquer la transmission de chaleur surtout pour les murs qui font face au soleil. En dessous de la dalle également », a-t-il dit.

Entre les lignes : Outre le Professeur Mohamed Gibigayé, le jury est composé de deux examinateurs, les Professeurs Malahimi Anjorin et Adéyèmi Kouchadé ; de trois rapporteurs les Professeurs Dorothé Azilinon, Romain Remond et Armand A. Djossoum et du directeur de la thèse, le Professeur Aristide Houngan.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page