.
.

Le triomphe de la vérité

.

Crise sociopolitique en Afrique: Ce que le député Assan Séibou et ses pairs de l’AFP ont décidé


Visits: 12

A l’occasion de la 37ème édition du sommet de l’Union africaine qui s’est tenu du 15 au 18 février à Addis-Abeba, en Éthiopie, l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) s’est réunie pour échanger sur les enjeux des changements anticonstitutionnels, putschs militaires, et les crises conflictuelles qui secouent l’Afrique depuis un moment. Au terme des travaux, l’honorable Assan Séibou, du Bénina exprimé toute son admiration face aux injonctions et recommandations issues de la rencontre. Il a souhaité une pérennisation et une généralisation de l’initiative. Dans ses propos, il a noté qu’il s’agit d’une mission fructueuse qui a permis de rencontrer des chefs d’Etat et des ministres afin de faire une médiation parlementaire dans le but d’apaiser l’atmosphère chaotique en Afrique. Au cours des travaux, plusieurs recommandations ont été faites notamment l’ouverture des frontières aux pays du Sahel. « Il est recommandé que dans la crise que traverse le Sahel, tout le monde est d’accord que la CEDEAO prenne des décisions sur le plan humanitaire en levant les blocages au niveau des frontières », a laissé entendre l’honorable AssanSéibou. Même si les chefs d’Etat sont dans la même logique, le député de la 9è législature du Bénin, estime qu’il faut accélérer les procédures pour le bien-être des populations. « Quand le dialogue se bloque entre les Etats, les représentants du peuple sont ceux qui peuvent parler », a-t-il ajouté.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page