.
.

Le triomphe de la vérité

.

Roberto EWASSADJA à propos des 10 ans l’EADCR Tohwendo Mabu : « Nous voulons révéler le Bénin à travers sa culture »


Vues : 110

Le Directeur de l’Ecole Africaine de Danses Cérémonielles et Royale EADCR Tohwendo mabu , Roberto EWASSADJA

 L’École Africaine de Danses Cérémonielles et Royales (EADCR Tohwendo Mabu) ambitionne célébrer ses 10 ans d’existence le 13 Septembre 2023. En prélude à cette commémoration, les responsables de cette structure qui œuvre pour la promotion de la culture béninoise, sont allés au palais royal de Djimè soumettre leur initiative au parrainage du roi de Danxomè, Dada Dewenondé Axôsu Wôdôdô le dimanche 22 Janvier 2023. L’objectif de cette audience solennelle est de solliciter la bénédiction du souverain sur l’initiative ainsi que son parrainage. Le Directeur de l’EADCR Tohwendo Mabu, Roberto EWASSADJA nous parle ici de l’organisation et des activités entrant dans le cadre de ces 10 ans d’anniversaire.

L’Evènement Précis : Quel a été l’objet de votre audience chez le Roi de Danxomey 

Roberto Ewassadja : Nous avons introduit une demande d’audience auprès de la cour royale de Danhomè d’Abomey et nous avons été reçus par le roi le dimanche 22 janvier 2023, pour lui parler de notre initiative qui est la célébration des 10 ans d’anniversaire de notre école et lui parler des deux grandes activités que contient le programme que nous avons initié. Sous des bénédictions, le roi nous a reçus dans sa cour avec le comité d’organisation. Il nous a écoutés attentivement et nous a donné beaucoup de conseils et son soutien pour parrainer cet événement. Étant déjà convaincu que notre structure, l’Ecole Africaine de Danses Cérémonielles et Royale EADCR Tohwendo mabu, ne s’occupe que de la promotion de la culture, de ce qui est du milieu culturel royal, cela l’a beaucoup impressionné et il a affirmé qu’il adhère complètement à ce projet. Nous avons sollicité que ses enfants qui sont dans la République du Bénin comme nous autres, qui ont à cœur la culture du Danhomè, qu’il puisse nous aider à ce que chacun de ceux-là puisse contribuer à la réalisation de ce projet qui démarre à compter du mois d’Avril et qui prendra fin en Septembre.

Quelles sont les activités prévues

 La première grande activité est la promotion de l’hymne national dans les langues nationales comme nous le faisons chaque fois. Mais puisque nous sommes en année d’anniversaire, nous avons voulu confronter rien que les premiers des autres éditions pour voir en quoi ils sont capables cette année, pour donner un peu de visibilité à ce projet. Cette première activité démarre en mars sur toute l’étendue du territoire et la grande finale est prévue au mois d’avril à Cotonou avec 8 établissements publics et privés qui participent à la grande finale. Il y a des établissements qui vont quitter les Collines, le Zou, l’Ouémé, le Plateau, le Littoral et l’Atlantique. La deuxième activité marque les 10 ans d’anniversaire que nous avons projeté pour le mois de septembre puisque c’est en septembre que notre structure, l’Ecole Africaine de Danses Cérémonielles et Royales EADCR Tohwendo mabu a été créée. Elle a été créée le 13 septembre 2013 et le 13 septembre 2023, cela fait 10 ans. Donc c’est dans ce mois que nous aurons à mettre en exergue toute la potentialité que nous avons à travers notre structure, depuis sa création jusqu’aujourd’hui. Pour le programme de ce mois de septembre, nous aurons une grande foire à installer, nous aurons des spectacles à donner, des journées portes ouvertes, une soirée de distinction de tous ceux qui ont apporté leurs pierres à l’édifice de notre structure jusqu’à ce jour.

Qu’entrevoyez-vous après ces 10 ans d’anniversaire 

 Après ces 10ans et avec tout ce que nous avons acquis comme expérience, nous allons commencer par promouvoir vraiment notre structure à travers les groupes que nous allons créer au sein de cette structure. Nous voulons commencer par vendre le Bénin tout en le révélant à travers ce que nous avons pu acquérir comme expérience. Déjà dans notre école de danse, nous avons des groupes des minimes, des groupes des seniors où nous allons pour des festivals et de grands spectacles. C’est dès maintenant que nous allons nous ouvrir au grand public. Nous nous sommes dit qu’après ces 10 ans, il faudrait que nous progressions. Nous avons des projets de voyages également. Moi-même je suis membre d’un réseau Panafricain nommé Réseau Africa dont le siège est au Bénin et je suis le Président de ce réseau qui comporte 10 pays d’Afrique. Donc il faudrait que nous passions par ces canaux pour pouvoir faire valoir ce que nous savons faire dans notre culture et révéler surtout le Bénin à travers sa culture.

Avez-vous le soutien des autorités

 Il faut reconnaître qu’au moins les autorités étatiques du Bénin reconnaissent l’Ecole Africaine de Danses Cérémonielles et Royales (EADCR Tohwendo mabu), notre structure. D’abord le ministère de l’intérieur, le ministère des affaires étrangères qui nous reconnaît aussi avec les autorisations et le ministère de la culture qui nous soutient surtout dans notre projet de l’hymne national en langue nationale. Et cette année, je crois que le ministère ne va ménager aucun effort pour nous soutenir. Nous invitons beaucoup la population béninoise à se rallier à nous puisque ce sera une fête. Et tout se fera dans Abomey-Calavi, Abomey et autour de cela nous avons un grand tourisme à faire. Souvent, on dit que ceux qui sont en ville ont de difficultés à connaître chez eux. Nous, nous allons les amener à passer devant leur maison sans le savoir, mais au retour on va leur dire que c’était leur maison. On doit aller rendre compte au Roi aussi après nos activités. Ce serait le moment où tout le monde ira chez le Roi et lui dire « nous voici », à la fin.

Propos recueillis par Assise Agossa

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page