.
.

Le triomphe de la vérité

.

Réintégration des enseignants radiés de la fonction publique: Wilfried Houngbédji justifie l’acte du Chef de l’Etat, Patrice Talon


Vues : 63

Le Secrétaire général Adjoint   et porte-parole du gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji s’est prononcé sur les raisons qui ont motivé la levée des sanctions infligées aux 305 enseignants ayant opposé un refus de prendre part à l’évaluation des connaissances courant 2018. C’était le vendredi dernier lors de sa rencontre avec les journalistes. Il a tout d’abord fait observer que la sanction prononcée contre ces 305 Enseignants, l’a été sur la base des textes qui organisent le fonctionnement de la fonction publique. « C’est aussi le sens de l’Etat qui a conduit le gouvernement il y a trois ans à prendre cette sanction », a dit le SGA Wilfried Léandre Houngbédji. Ce qui aurait justifié la prise de cette décision est que ces enseignants ont pris conscience de leur faute et se sont manifestés à travers des plaidoyers. « Le Chef de l’Etat est un père de famille. Quand on a sanctionné et qu’on a constaté qu’en face le fautif a pris conscience de sa faute,  le père de famille peut être sensible à cette démarche. C’est la raison pour laquelle en écho à tous les plaidoyers, il a pu entendre », a fait savoir le porte-parole du gouvernement. Il poursuit pour faire comprendre qu’ils ne sont pas indignés à faire des mouvements de grève ou quelques fois bander les muscles pour battre le macadam. C’est pourquoi le gouvernement sur instruction du président de la République a accédé à la demande de ces personnes de se voir réintégrer dans la fonction publique.

Alban Tchalla

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page