.
.

Le triomphe de la vérité

.

Mouvement de la résistance nationale: Candide Azannaï prêt à discuter avec Patrice Talon


Vues : 1463

 Le président du parti Restaurer l’Espoir, Candide Azannaï a été reçu le samedi 14 janvier 2023, en entretien spécial au lendemain des législatives du 08 janvier 2023 pour décrypter cette élection. C’était sur la chaine de radio en ligne Crystal News. Réagissant entre autres sur les dernières législatives, Candide Azannaï a aussi déclaré qu’il est prêt à discuter avec Patrice Talon dans l’intérêt du peuple béninois

A la question de savoir si le président Patrice Talon l’appelait d’ici à là pour échanger avec lui, il affirme qu’il répondra sans souci, avouant qu’il n’a aucun problème particulier avec le Chef l’Etat. Talon est un « adversaire politique », selon Candide Azannaï, qui se dit prêt à discuter avec lui dans l’intérêt du peuple et « non pour régler des querelles politiques ». Des querelles qui n’existeraient pratiquement pas entre les deux, à le croire. «Sans le dialogue, le problème demeure », a-t-il insisté, appelant tous les acteurs politiques béninoise à resserrer leur rang pour un réel dialogue inclusif. Candide Azannaï, président du parti de l’opposition Restaurer l’Espoir, par ailleurs grand leader du mouvement de la résistance nationale, s’exprimait ainsi au cours d’un récent entretien spécial sur Crystal News. Abordant les dernières législatives, voici le constat qu’il en fait. « Les béninois ne sont pas allés aux urnes. Les populations ne sont pas sorties. C’est un gâchis mais il y a des éléments d’espoir à ce peuple. Le suffrage exprimé par le peuple est un rejet, une sanction aux Démocrates avant d’être une sanction au pouvoir. Je fais partie des leaders qui ont encadré le peuple a dit non ». Pour lui, le faible taux de participation à ce scrutin se justifie surtout par « le manque de confiance » dans la gouvernance et dans la République. L’invité de Crystal News est également revenu sur les résultats proclamés pour faire comprendre que le parti Les Démocrates a obtenu 28 sièges. Un nombre, qui selon lui, est « très faible » par rapport aux 81 sièges pour la mouvance présidentielle. S’appuyant sur les chiffres, il démontre que le parti Les Démocrates aux sorties de cette législative « n’a aucune marge de manœuvre au regard du chiffre 28 sur 109 contre 81 ». « Ils ne peuvent rien faire à l’Assemblée. Et le chiffre 28, ce n’est pas au hasard. Quand je faisais mes analyses, j’ai dit qu’ils seront situés entre 25 et 30. Si vous divisez 109 par 4, vous avez 27. Dans cette Assemblée, le pouvoir est trois fois supérieur à ces personnes. Ces personnes ne peuvent pas réagir sur des lois ordinaires, organiques et constitutionnelles », a-t-il laissé entendre. Candide Azannaï souligne par ailleurs qu’il fait une résistance courageuse et intelligente. « Je porte le discours du peuple, qui est le discours de l’intérêt général. Une élection s’analyse au niveau des chiffres. Et les chiffres montrent que l’espoir est au niveau du peuple qui s’est manifesté », confie-t-il.

Alban Tchalla

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page