.
.

Le triomphe de la vérité

.

Instruction donnée à la Haac sur les médias: Wenceslas Mahoussi propose des pistes pour cette réforme envisagée


Vues : 72

Dr Wenceslas Mahoussi sur Café médias

Le Directeur de l’Observatoire des Sciences de l’Information et de la Communication (ObSIC) Dr Wenceslas Mahoussi était sur l’émission Café médias, le vendredi 13 janvier 2023. Les discussions au cours de cet entretien se sont déroulées autour du thème : «Après le message de vœux de Patrice Talon à l’endroit de la Haac : Quelles pistes pour la réforme des médias au Bénin ? ». Dans son intervention, l’invité Dr Wenceslas Mahoussi a d’abord précisé que ce vœu du Chef de l’Etat, montre qu’ils sont tous unanimes sur les maux qui minent la presse béninoise. Il poursuit en justifiant que le contexte de menace économique des entreprises de presse, prouve bien qu’il est urgent d’appliquer une thérapie comme l’a fait savoir le président de la République. Néanmoins, Dr Wenceslas Mahoussi a déploré la suppression du ministère de la communication avant de proposer les trois axes sur lesquels la Haac peut se baser aujourd’hui pour le rayonnement des médias. Premièrement sur le modèle économique et le mode de financement. Deuxièmement, le statut du journaliste et troisièmement, les conditions d’exercice du métier du journalisme. « Nous sommes dans un contexte où il faut penser à l’entreprise de presse pour que le journaliste vive de son métier », a martelé l’invité de Café médias. Pour atteindre les objectifs de ces axes, Dr Wenceslas Mahoussi suggère à la Haac la mise en place d’une équipe pluridisciplinaire composée des universitaires, des praticiens, des consommateurs et des associations faitières. Ceci pour avoir des éléments concrets de réforme dont les thèmes de référence seront rapidement rédigés et le rapport déposé au gouvernement d’ici avril. « Il va falloir que la réforme règle le problème de la carte de presse. Faut donner les moyens aux organes de presse de s’autofinancer ; doter les écoles publiques de journalisme d’un studio école leur permettant de donner des formations qualifiantes aux étudiants. Il faut de façon continue des formations au profit des journalistes. La réforme doit exiger qu’il y ait des correcteurs dans les entreprises de presse », a-t-il déclaré.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page