.
.

Le triomphe de la vérité

.

Législatives de 2023 : Politiques et sociétés civiles apprécient le déroulement du scrutin


Vues : 114

Jean-Baptiste Elias, Président du Fonac

Les béninois sont allés aux urnes le dimanche 08 janvier pour élire leurs députés. Au lendemain de ce scrutin, le président du Fonac, Jean-Baptiste Elias, la présidente du mouvement force engagée pour un Bénin, Ida Alounton Gaba membre de l’Union Progressiste le Renouveau et le président du mouvement de l’Union nationale pour le rétablissement de la démocratie (UNRD), Zakari Todan ont fait le bilan de ces élections sur les ondes de la Radio Tokpa.

Que faut-il retenir : A l’entame de son intervention, le président du Front des Organisations Nationales Association de Lutte contre la Corruption (Fonac), Jean-Baptiste Elias a remercié le peuple béninois pour sa bravoure et surtout pour le bon comportement que les citoyens ont eu pendant les élections. Selon lui, c’est un calme obtenu après que le Fonac ait demandé au président de la République de tout faire pour laisser tous les candidats aller aux élections. « Nous avons obtenu 7 partis sur 8. Pour cela, je félicite le président Patrice Talon et le peuple béninois », a-t-il dit. Sur l’implication des observateurs étrangers dans le pays, Jean-Baptiste Elias a fait savoir que cela n’est pas étrange puisqu’en 2019, les missions diplomatiques, la Cedeao et d’autres organisations internationales ont envoyé des observateurs sur le terrain pour savoir ce qui se passe. Ida Alounton Gaba, membre de l’Union Progressiste le Renouveau a pour sa part, félicité toutes les femmes engagées qui n’ont ménagé aucun effort pendant la campagne électorale. Pour elle, tout le mérite est pour le peuple béninois. Sur la représentativité des femmes au parlement, Ida Alounton Gaba a salué cette bravoure de chef de l’Etat qui a accordé une place importante à la femme pour les prises de décision au parlement. Selon elle, ces trois ans vont leur permettre de bien mouiller les maillots pour que les solutions des femmes ne soient pas sans solutions. Le président du mouvement de l’Union nationale pour le rétablissement de la démocratie (UNRD), Zakari Todan  a, au cours de l’émission que l’atmosphère politique est assez vivable par rapport à ce qui s’est passé en 2019. Satisfait de cette avancée, il note cependant des irrégularités issues de ce scrutin. Selon lui, ces ratés peuvent s’expliquer par le fait que les électeurs n’ont pas pu retrouver leurs noms au bureau de vote habituel. A le croire, ce dysfonctionnement est la conséquence de l’établissement de la liste électorale informatisée. Selon lui, il serait mieux de revenir à la case de départ afin de voir désormais un fort taux de participation aux élections prochaines.  A le croire, il est inconcevable d’utiliser n’importe quelle pièce pour voter.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page