.
.

Le triomphe de la vérité

.

Point de situation: Les électeurs de Calavi sortent à compte-gouttes


Vues : 152

Ce dimanche 08 janvier 2023, les électeurs de l’arrondissement de Cocotomey, dans la commune d’Abomey-Calavi ne sont pas présents massivement dans les postes de vote. A 9h20, au poste de vote 06 du centre de vote de l’EPP Lobozounkpa, seuls 10 votants ont été enregistrés sur 449 inscrits. Au poste de vote 07, 18 personnes ont voté à 9h35. Pas de longues files d’attente devant les postes de vote, pas de foule dans les centres de vote. Et pourtant, tout a bien commencé à l’heure, c’est-à-dire à 7h00 dans la plupart des postes de vote. Parfait Toupé, un électeur, vient d’accomplir son devoir citoyen dans le poste de vote n°7. « Avant, il y avait plus d’affluence, dit-il. Espérons que dans la journée il y aura plus d’affluence. Les gens ne sont pas vraiment motivés pour voter », constate cet électeur qui n’a pas voté depuis 2016. Mais il dit sa fierté de retrouver le chemin des urnes après sept ans. « Les gens sont sûrement allés à l’église, avance le président du poste de vote 01. Je m’attends à ce qu’ils viennent vers midi par là ». Quant à ceux qui sont venus, certains ne retrouvent pas leurs noms et sont obligés de rebrousser chemin. Victoire Ahomagnon la cinquantaine, a eu plus de chance. « Le vote s’est bien passé, dit-elle. Pour nous, le vote, c’est une fête, c’est une grande joie. L’opposition est en lice cette fois-ci, ce qui montre que nous sommes mûrs. Nous allons montrer une fois de plus aux autres pays que nous sommes un peuple mûr. »

A Agbocodji-Sèdégbé, même constat

Dans l’arrondissement de Godomey, au centre de vote de l’EPP Agbo-Codji-Sèdégbé, la situation est sensiblement la même. Au poste de vote 02 ouvert à 7h00,  une trentaine environ de votants sur 408 inscrits ont été enregistrés à notre passage, quand il sonnait 11h16. Le tableau est le même dans les autres postes de vote. Les agents des postes de vote sont tous présents mais voient venir à compte-gouttes les électeurs. Un acteur politique de la  localité explique que les partis en lice n’ont pas vraiment mobilisé les électeurs. « Il n’y a pas eu de porte-à-porte ici », dit-il sous couvert d’anonymat. Le porte-à-porte suppose en effet des dépenses supplémentaires et constitue la dernière étape de la campagne. Elle se matérialise généralement par des distributions d’argent et autres libéralités de maison en maison. « Nous avons couru partout pour avoir un peu de ressources pour le quartier. Mais au dernier moment, les promesses n’ont pas été tenues », indique-t-il. « Ils savent déjà ceux qu’ils veulent choisir », s’indigne Ghislaine, la quarantaine. Elle a décidé de ne pas voter par lassitude. « Moi je n’irai pas donner mon vote à quelqu’un. Ça ne sert à rien », conclut-elle.

Olivier Allocheme

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page