.
.

Le triomphe de la vérité

.

Supposée adhésion de ses anciens amis au parti: Moïse Kérékou dénonce ‘’Les Démocrates’’ et s’explique 


Vues : 17

(« Ma volonté aujourd’hui, c’est les FCBE »)

Il y a de cela une semaine, le parti ‘’Les Démocrates’’ a annoncé l’adhésion des anciens amis de Moïse Kérékou à leur formation politique. Alors qu’il n’est plus membre de ce parti depuis près d’un an, Moïse Kérékou a très tôt dans une publication en date du 30 décembre 2022, dénoncé une supercherie chez ‘’Les Démocrates’’ et a clarifié sa position.

Moïse Kérékou

Ce qu’il faut comprendre : « Un groupuscule hétéroclites d’arrivistes prétendant émaner du Comité National de Soutien à la candidature de Moïse Kérékou en 2021 a fait son adhésion avant-hier tambour battant au parti LD en faisant usage de mon nom ». C’est en ces termes que Moïse Kérékou a réagi sur l’annonce de cette adhésion. « Des images qui me sont parvenues, je n’ai reconnu qu’un seul visage qui s’est très tôt désolidarisé pour des raisons incongrues, après l’invalidation du duo Aïvo-Kérékou, faute de parrainage. Tout le reste, franchement, inconnu au bataillon », a-t-il dit pour faire la différence entre CNS-MK (Comité National de Soutien à la candidature de Moïse Kérékou en 2021) dirigé par M. Gervais Codo et le CNS qui est un mouvement existant bien avant les présidentielles de 2021.

Entre les lignes : Selon ses explications, Les Démocrates sont bel et bien bernés par « des troufions politiques ». Il en veut aussi pour preuve, l’absence du Président du Comité, du Secrétaire Général et de son Adjoint ainsi que des responsables au niveau national avec lesquels il était en contact comme interface. Il invite le président du Comité de campagne pour les législatives des ‘’Démocrates’’ a réagi pour clarifier l’opinion. « D’où sort donc ce ramassis d’opportunistes en pleine campagne des législatives ? On pouvait les comprendre, s’ils s’en étaient tout simplement arrêtés au CNS. Hélas, trois fois hélas ! (…). Ils ont su semer la confusion en créant en plus du jour au lendemain, un mouvement dénommé ‘’Les amis de Moïse Kérékou’’ qui je ne sais sors d’où. Ce mouvement n’existe pas dans nos archives » dénonce-t- il avant d’ajouter : « Je tenais à apporter les clarifications nécessaires et à tenir l’opinion publique nationale et internationale à témoin, que je ne suis mêlé ni de près, encore moins de loin, étant absent du territoire, à cette initiative nauséabonde faisant usage allègrement de mon nom. »

L’appel de Moïse Kérékou : « Ma volonté aujourd’hui, c’est les FCBE », rappelle Moïse Kérékou. Pour lui, ses amis, ce ne sont pas ceux qui se désignent ainsi mais ceux qui font ma volonté. « Et ma volonté aujourd’hui, c’est les Forces Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE) dont je suis membre à part entière. Ceux que je considère comme mes amis, les vrais amis, ce sont mes compagnons de route depuis 2010, les membres du Mouvement Pour la Relève (MPR ). Il y a aussi des vrais sympathisants qui approuvent la ligne de conduite et d’actions du MPR sans être militants ou membres actifs du Mouvement. Je les considère aussi comme amis », fait-il savoir. A ceux-là qui le reconnaissent comme leur leader politique, Moïse Kérékou envoie un message clair pour les législatives 2023 : « je demande à tous de voter massivement les Forces Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE) ».

Alban Tchalla

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page