.
.

Le triomphe de la vérité

.

Campagne électorale des législatives 2023: Le Fonac dénonce des pratiques…


Vues : 222

Jean-Baptiste Elias appelle à l’observance des règles

Une semaine après l’effectivité de la campagne électorale des législatives de 2023, le Front des organisations nationales de lutte contre la corruption (Fonac), a noté une certaine dérives et pratiques des acteurs politiques. A cet effet, le président de l’institution, Jean-Baptiste Elias a animé une conférence de presse ce lundi 02 janvier 2023, pour rappeler à l’ordre ces acteurs, afin de contribuer à la préservation de la paix, avant, pendant et après le scrutin. 

Vue partielle des membres du Fonac au cours de la conférence de presse

De quoi s’agit-il : Organisation de la société civile qui œuvre pour la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption, le Fonac a, depuis le début de la campagne électorale, observé des pratiques susceptibles d’influencer le vote. Outre ses observations sur le terrain, l’institution a également reçu des plaintes liées à des messages d’intimidation par endroit, à des consignes de vote indiquant à ne pas voter à tel ou tel parti, à des prêts aux femmes par des candidats en lice, à l’achat de conscience et à d’autres pratiques dont des distributions des tonnes de vivres alimentaires qui sont en train d’être préparées. Conformément aux dispositions des articles 50 à 57 du code électoral en vigueur, le Fonac dénonce la manière dont ces faits se produisent sur le terrain et invite au respect des règles.

Pourquoi : « Ça ne concoure pas à la paix », a fait comprendre Jean-Baptiste Elias. Le conférencier explique qu’au vu de l’évolution de l’actualité et des informations de campagne qui leur sont parvenues, il va falloir que chacun travaille de sorte que les règles du jeu soient respectés. Ainsi, Jean-Baptiste Elias a rappelé ce que la loi interdit d’une part aux partis politiques et d’autre part aux électeurs. Pour lui, on ne doit  bloquer la possibilité à aucun parti politique de tenir ses réunions. Le président du Fonac a mis l’accent sur les articles 97 et 121. En ce qui concerne l’article 97, il est interdit à tout parti politique ou à toute personne prenante, d’engager pour la campagne électorale, plus de trente millions (30 000 000) de francs CFA de dépenses par candidat pour les élections législatives. Sur l’article 121, il est revenu sur la liste électorale informatisée comprend tous les citoyens béninois qui sont âgés de dix-huit (18). Là, il invite ces personnes à aller voter pour ne pas laisser l’occasion à toute sorte de bourrage d’urnes.

Que recommande-t-il : Pour que le 08 janvier, tout se passe dans la paix et la tranquillité dans le pays, le Fonac recommande aux politiques de bien comprendre qu’il est interdit d’offrir des cadeaux qui peuvent influencer le vote, de ne pas faire la propagande le jour du scrutin, d’éviter la corruption et l’achat de conscience, d’éviter les provocations et la violence. De même, l’institution attire l’attention sur les actes de bourrage d’urnes, de falsification des documents électoraux et souhaite que les citoyens votent une seule fois. « Les mineurs ne doivent pas aller aux votes ainsi que les étrangers », a souligné Jean-Baptiste Elias. Pour y arriver, le Fonac invite la Cena et la Cour constitutionnelle à proclamer les résultats poste de vote par poste de vote. Aussi, les partis politiques doivent avoir leurs représentants dans tous les 17.749 postes de vote.

Alban Tchalla

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page