.
.

Le triomphe de la vérité

.

Restauration du parlement béninois : Le parti Mpl expose les grands axes de son projet de législature


Vues : 10

Quel est le constat fait : En prélude à l’investiture de ses candidats avant de les engager dans la campagne électorale pour les législatives du 8 janvier, le parti Mouvement Populaire de Libération (MPL)  a choisi d’élaboré un projet de législature suivant les failles relevées de la 8ème législature. Après avoir parcouru tout le territoire national et s’enquérir des plaintes et propositions des populations, le parti du balai envisage restaurer le parlement et gérer le peuple avec le peuple. Selon MPL, au nombre des problèmes qui mettent en évidence, l’inefficacité de la mission de la 8ème législature, on peut noter entre autres : « La perte totale de la confiance entre les citoyens et les parlementaires, l’absence des jeunes dans le débat politique national en général et parlementaire en particulier, l’ambigüité des rapports entre les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire soumis aux humeurs et au bon vouloir d’un homme, la non association du peuple au vote des lois qui impactent leur vie et conditions de vie, le silence coupable du parlement face à l’oppression, la suppression des emplois et des droits acquis, la précarité des enseignants et de tout le système éducatif ; un système de santé en manque d’infrastructures, d’équipements et de personnels qualifiés ».

Que propose le parti : Dans la vision de «faire du Parlement béninois, un levier de l’enracinement de la démocratie et du développement intégral du Bénin », le parti de Expérience Tèbè envisage rétablir  la confiance entre le peuple et les parlementaires; favoriser une démocratie pluraliste et participative promouvoir l’état de droit  et impliquer toutes les couches au processus de développement. Pour y arriver le parti Mpl a mis sur pied une stratégie basée sur 27 initiatives phares pour la restauration de la démocratie parlementaire, gage du développement harmonieux du pays. Il s’agit de : renforcer l’influence des citoyens sur le contrôle de la mission du parlement, d’œuvrer au vote d’une loi sur le droit de vote au Bénin ; de rehausser le niveau du débat politique national à travers la participation active des élus du Mouvement Populaire de Libération (MPL) aux grandes décisions engageant la vie des citoyens ; d’œuvrer au vote d’une loi instaurant la redevabilité dans la gestion du parlement et du mandat du député ; de favoriser l’émergence des jeunes sur l’échiquier politique national ; de faire front à toutes velléités de révision opportuniste de la Constitution béninoise ; de solliciter la relecture de toutes les lois crisogènes et liberticides notamment la loi sur l’embauche et le droit de grèves ; de solliciter la relecture du code électorale et la loi sur la réforme du système partisan ; de solliciter la relecture de loi sur le financement des partis ; de renforcer le contrôle de l’action gouvernementale, d’œuvrer au vote d’une loi d’amnistie au profit des détenus et exilés politiques ; d’œuvrer au vote d’une loi pour la participation et l’élection des béninois de la diaspora aux élections législatives ; d’œuvrer au vote d’une loi pour la protection et la priorisation des entreprises locales. Il s’agira également d’œuvrer au vote d’une loi pour l’allocation au chômage, à l’augmentation du montant de base d’octroi des microcrédits ; au vote d’une loi pour l’allocation familiale au profit des familles ayant plus de trois (03) enfants, au vote d’une loi pour la protection des droits du consommateur ;au vote d’une loi pour la prolongation du congé de maternité pour les femmes ; au vote d’une loi pour la protection des personnes vulnérables et à besoins spécifiques, au vote d’une loi pour la prise en charge sanitaire des personnes du 3è âge ; au vote d’une loi pour la réduction considérable des frais de scolarité surtout à l’université, au vote d’une loi pour l’amélioration des conditions des enseignants notamment sur l’Aspiranat ; au vote d’une loi sur le Code de l’artisan ; au vote d’une loi pour la lutte contre le terrorisme ; d’inciter le gouvernement à mettre en place une politique de développement spatial global qui prend en compte l’implémentation des actions dans toutes les villes du pays, de solliciter la relecture de la loi sur le statut des forces de sécurités et de défenses et de mettre en place un creuset d’échanges permanent avec le peuple.

Assise Agossa

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page