.
.

Le triomphe de la vérité

.

Situation des personnes handicapées au Bénin: Le chef de l’opposition s’indigne


Vues : 42

(Paul Hounkpè interpelle Talon sur une loi en souffrance)  

De quoi s’agit-il : Les apprenants béninois handicapés  vivent une situation depuis quelques mois, qui ne laisse pas indifférent le Chef de fil de l’opposition Béninois, Paul Hounkpè. Tout le  Bureau et  d’autres membres de l’Association des scolaires et étudiants handicapés au Bénin (ASEHB) étaient à son cabinet, il y a peu, pour lui présenter  leur situation et  solliciter son intervention.  Ils en appellent surtout à la    la prise effective du décret d’application de la loi 2017-06 portant protection et promotion des droits des personnes handicapées en République du Bénin. Ils s’indigent aussi de la non disponibilité en  cette année 2022 du Fonds d’appui à la solidarité nationale (FASN), en l’occurrence l’appui aux étudiants handicapés non boursiers et non secourus des universités d’Abomey-Calavi et Parakou.

 Ce qu’il faut comprendre: A propos de la loi 2017-06 du 13 avril 2017 portant protection et promotion des droits des personnes en République du Bénin et promulguée le 29 septembre 2017 par le chef de l’État, le président de L’ASEHB Théophile Taouéma, a déploré que depuis le vote de cette loi, la non prise  du  décret d’application afin d’obliger ou de permettre aux structures ou institutions compétentes de prendre réellement en compte les personnes vivant avec des handicaps dans le pays. ”Nous n’avons pas demandé à naître malvoyants, malentendants, estropiés et autres. Certains parmi nous sont nés bien en forme et c’est au fil  des années qu’ils ont eu des handicaps. Est-ce notre faute, est-ce leur faute? Non, nous ne sommes en rien responsables des décisions du Tout Puissant et des coups du destin. Nous avons juste subi, mais cela ne fait pas de nous des gens à rejeter. Bien au contraire, nous avons besoin d’attention. Nous nous battons au quotidien pour accepter notre sort. Ce serait le comble si le peu d’attention de nos autorités doit nous manquer. Il y a une loi votée qui nous avait donné le sourire mais depuis là, rien, silence radio. Nous avons fait des démarches et partout, on nous dit que sans le décret d’application, rien ne peut être possible. C’est pourquoi nous sommes venus à vous, chef de file de l’opposition pour nous aider à revendiquer ce décret d’application…. »  Le président Théophile Taouéma, un mal voyant mais très lucide, se confiait ainsi, le cœur amer au Chef de file de l’opposition.

 Qu’est-ce qu’il en dit : Très touché par tout ce qu’il a entendu,   Paul Hounkpè a promis   saisir le chef de l’État pour leur cause. « Ces compatriotes  méritent également  tout notre soutien » a-t-il plaidé. Pour lui, « tous les citoyens ont des droits égaux et il est inconcevable que nos enfants, nos frères et sœurs ou même nos aînés vivant avec des handicaps soient délaissés ». Paul Hounkpè se dit désolé face à leur situation et la qualifie de « scandaleuse ».   Il se demande surtout  pourquoi le décret d’application d’une loi qui protège et promeut des droits de personnes aussi vulnérables n’est pas pris. « Il faudra une législation qui oblige le chef de l’État à prendre le décret d’application de toute loi votée à l’Assemblée nationale et promulguée. Sinon cela ne sert plus à rien de voter des lois si leur application ne peut être effective » soutient-il.   

Christian Tchanou

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page