.
.

Le triomphe de la vérité

.

Déontologie et maintenance préventive des véhicules: Les capacités des conducteurs administratifs du ministère de la décentralisation renforcées


Vues : 16

Dans le cadre d’une série de formations initiée à l’endroit de leur personnel au niveau du ministère de la décentralisation et de la gouvernance locale, les Conducteurs de Véhicules Administratifs (CVA) ont participé du 7 au 9 décembre 2022, à un atelier de renforcement de leurs capacités. Cet atelier, supervisé par le cabinet d’expertise Focus Consulting Group, s’est déroulé dans les locaux du CIP/Ponadec à Cotonou.

Le Prof. Mohamed Abdou remettant l’attestation à un participant

De quoi s’agit-il : Ils sont une quarantaine Conducteurs de Véhicules Administratifs (CVA) dudit ministère, que ce soit au niveau central ou départemental, à être conviés à cette formation. Elle s’est déroulée autour d’un thème principal: « Déontologie administrative et technique préventive de maintenance des véhicules administratifs ». Ce thème étendu sur trois jours, a été décortiqué  à ces conducteurs sur l’ensemble du territoire. Il s’est agi des questions d’éthique et de déontologie ou des principes élémentaires de la déontologie administrative. Les formateurs se sont basés sur le dernier code d’éthique et de déontologie élaboré par le ministère du travail pour mieux éclairer les participants.

Quel est le but : L’objectif principal de cette formation est de pouvoir renforcer les capacités des Conducteurs de Véhicules Administratifs et les familiariser avec les principes élémentaires de la déontologie administrative. Sous l’égide du Service des Ressources Humaines (SRH) de la Direction de la Planification, de l’Administration et des Finances (DPAF) de ce ministère, la formation a permis aux conducteurs en service d’approfondir leurs connaissances en ce qui concerne la maintenance préventive, de mieux connaître leur véhicule sur le plan mécanique; de respecter et de suivre les règles de sécurité au volant, d’avoir un bon comportement envers les autorités qu’ils sont chargés de transporter.

Que disent les acteurs : Le Professeur Mohamed Abdou, Enseignant à l’Ecole nationale d’administration (ENA/UAC), est  l’expert qui a partagé sa profonde maitrise du Nouveau Code d’éthique et des valeurs de l’administration béninoise avec les participants. Il est appuyé par les  responsables du cabinet d’expertise Focus Consulting Group, sollicité pour assurer ladite formation et dispenser les enseignements aux participants. Le Professeur a précisé le contexte dans lequel cette formation est intervenue. « De façon globale, le constat dans l’administration montre que les CVA ne maitrisent pas bien les principes élémentaires de la déontologie. Ce qui pose de problèmes entre eux-mêmes et leurs patrons. C’est dans ce cadre que cette formation a été initiée », souligne-t-il. Le Professeur titulaire des universités CAMES, Mohamed Abdou a salué les autorités dudit ministère, qui ont vu juste et pertinent qu’il faille rappeler aux conducteurs la nécessité d’une bonne connaissance de son véhicule, de son bon fonctionnement, du respect du Code de la route et l’observance des règles de bonne conduite. Il sera appuyé dans ses propos par Paul Kossi Aïssi, Chargé de la division de planification, recrutement et de la formation continue au SRH/DPAF dudit ministère. « Toute chose étant dynamique, il faut se mettre au diapason de l’évolution. On a voulu mettre nos CVA au pas pour qu’ils puissent bien répondre aux exigences des missions de l’administration et en conséquence des responsables qu’ils conduisent, et ensuite de pouvoir faire la maintenance de leurs voitures », fait-il savoir. Pour le formateur Marius Correia, Consultant en maintenance automobile, c’est une formation d’une très grande importance pour les CVA. « Elle permet une ouverture d’esprit des participants sur leurs droits et devoirs », note-t-il. Même si cette formation permet d’ouvrir les yeux à ces conducteurs et de modeler leurs comportements vis-vis de l’administration, le professeur Mohamed Abdou a pour sa part, insisté sur le volet maintenance préventive des véhicules, qui selon lui est très important. « Il ne suffit pas d’être conducteur et prendre le véhicule pour conduire », a martelé le Professeur Mohamed Abdou.

Vue d’ensemble au terme de la formation

Par ailleurs : Satisfaits des nouvelles connaissances acquises, les bénéficiaires demandent que la formation soit perpétuée pour mieux les aguerrir. François-Xavier Kpasselokohinto, Chef division des matériels roulants de ce ministère, s’est réjoui que la formation se soit déroulée dans une ambiance participative. «Etant donné que nous sommes tous des professionnels, il nous faut à chaque fois des rappels pour agrandir nos connaissances afin qu’on ne soit pas des laissés pour compte. Il y a beaucoup de gens dans notre corporation qui oublient souvent la déontologie », a-t-il avoué avant d’ajouter que c’est une formation enrichissante. Il faut dire qu’au terme de cette formation, les participants ont reçu des attestations.

Alban Tchalla

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page